L’ADL ‘inquiète’ après des actes de vandalisme antisémite et raciste à Manhattan
Rechercher

L’ADL ‘inquiète’ après des actes de vandalisme antisémite et raciste à Manhattan

Le groupe appelle à ce que les 'actes de haine' récents soient pris en charge alors que la police diffuse une photo de l'homme soupçonné d'avoir posé des autocollants antisémites

Illustration : Une affiche vandalisée avec des croix gammées au métro  Dyckman Street de Manhattan. (Crédit : Gaby Kogut/Facebook)
Illustration : Une affiche vandalisée avec des croix gammées au métro Dyckman Street de Manhattan. (Crédit : Gaby Kogut/Facebook)

L’ADL (Anti-Defamation League) a exprimé son inquiétude suite aux récents incidents survenus à Manhattan impliquant des actes de vandalisme et des graffitis antisémites.

Il y a eu bien plus d’une douzaine d’incidents, notamment dans trois entreprises de l’Upper East Side, dans des appartements privés et dans d’autres endroits publics, a fait savoir jeudi l’ADL en citant des informations variées. Ils comprenaient des « symboles antisémites explicites et également racistes ». L’ADL n’a pas indiqué quand ces incidents avaient eu lieu.

Jeudi, la police a diffusé la photo d’un homme mince qui semble avoir plus de 50 ans et dont la police serait à la recherche car il serait l’auteur d’un crime de haine sous la forme de harcèlement aggravé. Il aurait placé des autocollants contenant des déclarations anti-gays, anti-afro-américains et antisémites sur trois magasins de Madison Avenue depuis le mois d’octobre, a fait savoir la police.

Le premier incident lié à cet homme avait été remarqué le 4 octobre. Un employé d’une bijouterie de Madison Avenue, entre la East 75ème Rue et la 76ème Rue avaient remarqué des autocollants arborant ces messages de haine sur la fenêtre d’une boutique, a fait savoir la police.

Le 30 octobre, un employé d’un magasin de vêtements de Madison Avenue entre la East 77ème Rue et la 78ème Rue avait trouvé un autocollant avec un symbole antisémite sur la fenêtre du commerce.

L’acte de vandalisme le plus récent est survenu le 2 décembre dans une autre bijouterie de Madison Avenue située entre la East 75ème Rue et la 76ème Rue, a rapporté Patch sur la base de sources policières.

Un autocollant avec un symbole antisémite avait été collé sur la fenêtre. L’homme photographié n’a pas été arrêté et la police demande à ceux qui connaîtraient son identité de se faire connaître pour d’éventuels renseignements.

« Cette récente série d’actes haineux nous rappelle que le combat contre l’antisémitisme est inextricablement lié à la lutte contre toutes les formes de haine et que cette lutte doit donc être gérée dans toutes nos communautés », a expliqué le directeur régional de l’ADL à New York Evan R. Bernstein dans un communiqué.

Lors des trois premiers trimestres de 2017, l’ADL a tracé 167 incidents d’actes de vandalisme antisémite à travers l’Etat de New York ainsi qu’une hausse de 92 % des incidents antisémites à New York. Dans des conclusions récentes, Manhattan a surpassé les autres quartiers de New York en ce qui concerne le plus haut chiffre d’incidents antisémites.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...