Washington « profondément » inquiet du projet de construction israélien en Cisjordanie
Rechercher

Washington « profondément » inquiet du projet de construction israélien en Cisjordanie

La commission de planification approuve la construction de nouvelles unités et légalise 179 résidences à Ofarim

L'implantation d'Avnei Hefetz, à l'est de Tulkarem, le 31 juillet 2009. Illustration. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)
L'implantation d'Avnei Hefetz, à l'est de Tulkarem, le 31 juillet 2009. Illustration. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

L’instance gouvernementale d’Israël en Cisjordanie a approuvé la construction de centaines de maisons dans différentes mercredi.

Les Etats-Unis ont exprimé mercredi leur « profonde » inquiétude après l’approbation par Israël de la construction de plusieurs centaines de logements dans des colonies de Cisjordanie, territoire palestinien occupé depuis près de 50 ans.

« Nous sommes profondément préoccupés par l’annonce du gouvernement israélien », a déclaré à l’AFP un responsable américain sous couvert d’anonymat.

La construction dans les implantations de Elkana, Ofarim, Beit Aryeh, Givat Zeev et Har Gilo a été approuvée par l’administration civile de la commission de Planification, qui s’est réunie sur l’insistance du Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avidgor Liberman, a signalé la radio de l’armée.

Les deux projets impliquant près de 80 unités dans les implantations de Nofim et Efrat ont été abandonnées.

Le plus grand bloc unique, dans l’implantation d’Elkana, à l’est de Tel-Aviv, prévoit la construction de 234 unités de logement.

La décision de l’Administration civile a aidé les unités de logement à passer un obstacle intermédiaire.

De plus, 179 unités construites illégalement dans l’implantation en Cisjordanie d’Ofarim, au nord de Ramallah, ont été rétroactivement approuvées.

Juste au début de cette semaine, un émissaire de l’ONU a critiqué Israël pour la « poussée » des constructions dans les implantations dans les deux derniers mois depuis que le Quartet a appelé à un arrêt de la construction aux avant-postes juifs sur la terre palestinienne. La déclaration de Nickolay Mladenov a été rejetée par un porte-parole du gouvernement israélien.

Dans un rapport très attendu, le Quartet – les Etats-Unis, la Russie, l’Union européenne et les Nations unies – a exhorté Israël à cesser la construction dans les implantations et a appelé les Palestiniens à cesser l’incitation à la violence et le terrorisme.

Mais Mladenov, le coordonnateur des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, a reconnu que l’appel était tombé dans des oreilles de sourds.

« Ses recommandations continuent à être ignorées, y compris par une poussée des annonces liées aux implantations israéliennes et les démolitions continues », a déclaré Mladenov au Conseil de sécurité.

Le rapport du Quatuor devait servir de base pour la relance du processus de paix israélo-palestinien, qui est dans l’impasse depuis qu’une initiative américaine a échoué en avril 2014.

La communauté internationale a exprimé son inquiétude croissante concernant la construction d’implantations juives sur les terres réservées pour un futur Etat palestinien car certains considèrent que cela tue les perspectives pour un accord de paix basé sur la solution à deux Etats.

Depuis le 1er juillet, Israël a fait avancer des plans pour la construction de plus de 1 000 unités de logement à Jérusalem-Est et 735 unités en Cisjordanie, a précisé Mladenov.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...