Rechercher

L’adolescente blessée par balle à Kiryat Arba respire à nouveau sans assistance

La famille de Tamar Aharon a remercié les médecins et ceux qui ont prié pour elle. L'adolescente a été touchée à la tête à Hébron, par ce qui s’apparente à une balle perdue

Immeubles en construction dans l'implantation de Kiryat Arba, en Cisjordanie, près d'Hébron, le 2 avril 2017. (Crédit : Wisam Hashlamoun / Flash90)
Immeubles en construction dans l'implantation de Kiryat Arba, en Cisjordanie, près d'Hébron, le 2 avril 2017. (Crédit : Wisam Hashlamoun / Flash90)

L’état de santé de la jeune Israélienne de 13 ans grièvement blessée à la tête dans des circonstances encore floues dans l’implantation de Kiryat Arba, en Cisjordanie, s’est nettement amélioré ce vendredi.

Tamar Aharon respire désormais sans assistance.

« Les prières du peuple d’Israël et l’action des médecins de l’hôpital Hadassah Ein Kerem ont été d’une grande aide. La famille remercie le peuple d’Israël et lui demande de continuer à prier pour le rétablissement complet de Tamar », a déclaré la famille Aharon dans un communiqué.

Aharon, qui se trouvait alors inconsciente, a été transportée d’urgence à l’hôpital par les services de secours du Magen David Adom jeudi après avoir été touché par des coups de feu alors qu’elle marchait dans une rue de Kiryat Arba.

Le site d’information Ynet a indiqué que la blessure d’entrée, située sur le haut du crâne d’Aharon, accréditait la thèse d’une balle perdue, tirée en l’air depuis Hébron.

Les habitants de Kiryat Arba se plaignent depuis longtemps de coups de feu tirés depuis Hébron en direction de l’implantation.

Des secouristes transportent un Israélien, blessé lors d’une fusillade dans l’implantation de Kiryat Arba, à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem, le 29 octobre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

« Nous exigeons que les forces de l’ordre effectuent des recherches et identifient l’origine des tirs », a déclaré un porte-parole de l’implantation après la fusillade.

L’armée israélienne a indiqué effectuer des recherches dans le secteur et a précisé que « les circonstances de l’incident font l’objet d’une enquête ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...