L’Arabie saoudite et ses alliés « soutiennent et saluent » la décision de Trump
Rechercher

L’Arabie saoudite et ses alliés « soutiennent et saluent » la décision de Trump

L’ambassadeur saoudien aux Etats-Unis a déclaré que son pays soutenait pleinement le retrait des Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien

Khalid bin Salman, ambassadeur saoudien aux Etats-Unis (Crédit : capture d’écran : CNN)
Khalid bin Salman, ambassadeur saoudien aux Etats-Unis (Crédit : capture d’écran : CNN)

L’Arabie saoudite, rival régional de l’Iran et grand allié des Etats-Unis, a affirmé mardi qu’elle « soutenait et saluait » la décision du président américain Donald Trump de se retirer de l’accord sur le nucléaire iranien.

« Le royaume soutient et salue les démarches annoncées par le président américain en vue d’un retrait de l’accord nucléaire » conclu entre l’Iran et six grandes puissances en 2015, affirme un communiqué officiel diffusé par la chaîne de télévision étatique Al-Ekhbariya.

Ryad accuse Téhéran de « tirer profit des revenus générés par la levée des sanctions pour déstabiliser la région », selon le ministère des Affaires étrangères.

Khalid bin Salman, ambassadeur saoudien aux Etats-Unis, a fait une déclaration similaire. Dans une série de tweets, l’envoyé a affirmé :

« Le Royaume d’Arabie Saoudite soutient pleinement les mesures prises par @POTUS en ce qui concerne le JCPOA. Nous avons toujours eu des réserves en ce qui concerne les clauses de temporisation, le programme de missiles balistiques et le soutien de l’Iran au terrorisme dans la région. »

« Comme je l’ai déjà dit concernant l’accord, nous sommes dans un avion en pilotage automatique qui fonce en plein sur une montagne. L’accord a alimenté une expansion malveillante de l’Iran, motivée par son idéologie extrémiste. Il a fourni à l’Iran une manne financière qu’il a utilisée pour intensifier le chaos et le sectarisme dans la région.

« Depuis l’accord, au lieu de se comporter comme un membre responsable de la communauté internationale, le régime a doublé son soutien au terrorisme, fournissant des armes dangereuses (telles que des missiles balistiques) à des terroristes tels que les Houthis au Yémen, qui visent des citoyens en Arabie saoudite.

« L’Arabie saoudite a toujours cru que la communauté internationale ne pouvait pas s’attaquer à la recherche d’armes de destruction massive par l’Iran, sans s’attaquer aux destructions massives que l’Iran inflige à la région. Tout accord futur doit porter sur le programme de missiles balistiques de l’Iran et sur son soutien financier/militaire croissant au terrorisme. »

Les Emirats arabes unis et Bahreïn, alliés de l’Arabie saoudite dans le Golfe, ont emboîté le pas à Ryad en saluant par la voix de leur ministère des Affaires étrangères la décision de M. Trump.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...