L’armée accuse le Hamas d’avoir envoyé une fillette de 7 ans à la barrière
Rechercher

L’armée accuse le Hamas d’avoir envoyé une fillette de 7 ans à la barrière

Au moins 12 Gazaouis morts et plus de 1 000 personnes ont été blessées dans des affrontements le long de la frontière vendredi

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des enfants de la bande de Gaza agitent un drapeau palestinien et brûle un drapeau à l'effigie de Donald Trump, le 30 mars 2018 (Crédit : Said Khatib/AFP)
Des enfants de la bande de Gaza agitent un drapeau palestinien et brûle un drapeau à l'effigie de Donald Trump, le 30 mars 2018 (Crédit : Said Khatib/AFP)

L’armée israélienne a accusé l’organisation terroriste palestinienne du Hamas d’avoir envoyé une fillette de 7 ans à la barrière de sécurité de Gaza lors de manifestations meurtrières vendredi dans l’enclave côtière.

Selon l’armée, la jeune fille a été repérée par des soldats alors qu’elle s’approchait de la barrière de sécurité. Les soldats, qui se trouvaient du côté israélien, ont rencontré la jeune fille alors qu’elle atteignait la clôture, a déclaré un porte-parole de l’armée.

« Quand les soldats de Tsahal se sont rendus compte que c’était une petite fille, ils l’ont prise et ont fait en sorte qu’elle puisse retourner chez ses parents en toute sécurité », a déclaré l’armée. Il n’a pas été précisé comment elle s’est coordonnée avec les parents des filles du côté de Gaza.

L’armée a reproché au Hamas d’avoir envoyé l’enfant.

« Le Hamas utilise cyniquement les femmes et les enfants, les envoyant à la barrière et mettant leur vie en danger », a déclaré l’armée dans un communiqué.

Le porte-parole arabe de l’armée, le lieutenant-colonel Avichay Adraee, a écrit sur Twitter aux résidents de Gaza que le Hamas profitait d’eux en les envoyant à la frontière où ils « se mettent en danger ».

Plus de 1 000 personnes ont été blessées dans des affrontements le long de la frontière vendredi. Le porte-parole de Tsahal a ensuite déclaré que tous les morts avaient entre 18 et 30 ans et qu’au moins deux d’entre eux étaient des membres du Hamas.

« Le Hamas vous utilise et détourne votre attention de sa responsabilité de prendre soin de vous et de gouverner la bande de Gaza. Le Hamas vous sacrifie pour avancer dans des agendas inutiles et gaspille des millions au lieu de les investir dans votre bien-être », a écrit Adraee.

« Ne laissez pas le Hamas vous utiliser ! Ne vous mettez pas en danger pour rien. Vous méritez un meilleur avenir que ce que le Hamas a prévu ! Vous méritez plus qu’une réalité de violence, d’incitation et de terrorisme », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...