Le Canada tendra la main aux Etats arabes pour une politique ‘efficace’
Rechercher

Le Canada tendra la main aux Etats arabes pour une politique ‘efficace’

Pour être un allié efficace d'Israël, Ottawa a besoin de renforcer les liens avec les 'autres partenaires légitimes', a dit Dion

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le nouveau ministre des Affaires étrangères du Canada, Stéphane Dion (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Le nouveau ministre des Affaires étrangères du Canada, Stéphane Dion (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Le Canada travaillerait pour une politique plus équilibrée au Moyen-Orient, ce qui inclurait de tendre la main vers le monde arabe, a annoncé le nouveau ministre des Affaires étrangères du pays mercredi.

« Israël est un ami, il est un allié, mais pour que nous soyons un allié efficace nous devons aussi renforcer nos relations avec les autres partenaires légitimes dans la région », a déclaré Stéphane Dion pendant une entrevue accordée quelques heures après avoir prêté serment.

« Par exemple, nous avons besoin de renforcer nos relations avec le Liban et cela va aider le Liban, mais aussi Israël. Pour être utile, vous avez besoin de renforcer votre relation avec les autres partenaires légitimes et c’est ce que nous allons faire ».

Ottawa cherche à être plus équilibré, « plus ouvert » et plus « efficace » dans sa politique étrangère, a-t-il déclaré sur les ondes de Radio-Canada dans une autre interview.

Prendre uniquement le parti d’Israël, comme les gouvernements précédents sous le Premier ministre Stephen Harper l’ont fait, n’est en fin de compte dans l’intérêt de personne, a-t-il soutenu.

« Nous pouvons dire que les choses qu’Israël veut entendre mais pour être utile à Israël nous devons aussi être utile à d’autres Etats de la région, au Liban, entre autres, avec lequel il devrait établir d’excellentes relations », a-t-il dit.

Empêcher les Etats entourant Israël de devenir complètement dysfonctionnels comme la Syrie sera finalement bénéfique à toutes les parties, a-t-il expliqué.

Ottawa tentera de devenir un intermédiaire honnête dans le Moyen-Orient et cherchera à éviter de transformer Israël en un enjeu partisan, a ajouté Dion.

Le 19 octobre, le parti libéral dirigé Justin Trudeau a remporté les élections nationales, en remplaçant les conservateurs de Stephen Harper, qui avait gouverné le pays pendant près d’une décennie.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et son homologue canadien Stephen Harper en 2014 (Crédit : Avi Ohayon / GPO / Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à droite) et son homologue canadien Stephen Harper en 2014 (Crédit : Avi Ohayon / GPO / Flash90)

Les différentes administrations Harper étaient parmi les fervents partisans d’Israël sur la scène internationale.

Trudeau est considéré comme un ami d’Israël aussi mais tout le monde s’attend à ce qu’il adopte une approche plus équilibrée du conflit israélo-palestinien.

Dans une conversation téléphonique entre Trudeau et le Premier ministre Benjamin Netanyahu la semaine dernière, le nouveau chef de file canadien « a expliqué qu’il y aurait un changement de ton, mais le Canada continuera d’être un ami d’Israël », a déclaré le porte-parole de Trudeau.

Dion, un vétéran de la politique dont les postes précédents ont inclus la direction de l’opposition et le poste de ministre de l’Environnement, est connu comme étant favorable à l’Etat juif.

« Sur Israël, Dion est en effet un ami », a déclaré Gerald Steinberg, professeur des sciences politiques à l’université Bar-Ilan et observateur de longue date de la politique canadienne.

« Mais il sera également influencé par des voix moins amicales ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...