Rechercher

Le diamantaire Lev Leviev interrogé par la police dans une affaire de trafic

Recherché depuis longtemps dans le cadre du dossier du "diamant noir", le milliardaire, qui vit en Russie, a été convoqué par la police dès son arrivée dans le pays

Le millionnaire russe Lev Leviev participe au Chabad et à de nombreuses causes juives mizrahi (Crédit : Abir Sultan/Flash90)
Le millionnaire russe Lev Leviev participe au Chabad et à de nombreuses causes juives mizrahi (Crédit : Abir Sultan/Flash90)

Le magnat du diamant Lev Leviev a reçu une convocation de la police, mardi soir, alors qu’il arrivait à l’aéroport Ben Gurion depuis la Russie. Les enquêteurs cherchent à l’interroger dans le cadre du dossier du « diamant noir », une affaire de fraude de plusieurs millions de dollars qui fait l’objet d’une enquête depuis 2018.

Son arrivée a été coordonnée avec le Bureau du procureur de l’État et il devait être interrogé par l’Unité nationale des fraudes de la police dans la matinée de mercredi, selon des informations.

Leviev, milliardaire né en Ouzbékistan, a fait fortune dans le commerce des pierres précieuses à travers sa compagnie LLD Diamonds.

Les autorités soupçonnent l’homme d’avoir été impliqué dans le trafic de diamants à hauteur de 300 millions de dollars.

En 2018, la police avait interrogé six personnes travaillant dans son entreprise – notamment le fils et le frère du magnat – pour fraude fiscale présumée et pour trafic de diamants après l’arrestation d’un suspect qui avait été appréhendé à l’aéroport Ben Gurion en possession d’un diamant d’une valeur d’un million de dollars.

La police avait cherché à faire venir Leviev en Israël, à cette époque-là, pour un interrogatoire et elle avait brièvement examiné la possibilité d’une extradition de la Russie, où il vivait. Elle avait ultérieurement rejeté les conditions imposées par les avocats du magnat pour son interrogatoire au sein de l’État juif.

Trois suspects arrêtés en lien avec un trafic de diamants lors d’une audience devant la cour des magistrats de Rishon Lezion, le 7 novembre 2018. (Crédit : Yossi Zeliger/Flash90)

Les investigations, prises en charge par l’unité Lahav 433 qui s’occupe des crimes graves, avaient permis de découvrir qu’un second homme, qui vivait à l’étranger, était entré en 2012 dans le pays en transportant des diamants cachés dans ses bagages. Les enquêteurs qui avaient perquisitionné son habitation avaient trouvé des centaines de certificats de transport liés à des diamants.

L’enquête a été terminée et les suspects interrogés en 2018 devront répondre de délits fiscaux et de blanchiment d’argent, a fait savoir la Douzième chaîne.

En 2018 également, Mazal Hadadi, comptable pour la firme LLD de Leviev et qui faisait aussi l’objet d’une enquête dans ce dossier, était mort après avoir sauté du 10e étage de la Bourse des diamants de Ramat Gan, un suicide présumé. Une enquête de 2019 avait écarté les soupçons d’un éventuel acte criminel.

Shimon Hayut, connu sous le nom de « l’escroc de Tinder », s’était présenté comme le fils du diamantaire lorsqu’il escroquait des femmes de toute l’Europe, ce qui lui permettait de financer un mode de vie luxueux – une escroquerie qui a été présentée dans un documentaire Netflix qui porte le même nom. Les enfants de Leviev ont déposé plainte contre l’imposteur au mois de mars dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...