Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

Le fonds de Volvo mène le tour de table pour une start-up spécialisée en sécurité routière

Selon CorrActions, son logiciel basé sur l'IA surveille l'activité cérébrale et peut détecter la fatigue ou l'état d'ébriété du conducteur pour prévenir les accidents

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Un conducteur de voiture fatigué. Illustration (Photo : iStock)
Un conducteur de voiture fatigué. Illustration (Photo : iStock)

CorrActions, une start-up israélienne qui surveille le comportement des conducteurs à l’aide d’une technologie d’activité cérébrale basée sur l’intelligence artificielle (IA), dans le but de prévenir les accidents, a annoncé mardi avoir obtenu un financement de série A de 7,25 millions de dollars, mené par le fonds technologique du constructeur automobile Volvo.

BlackBerry, ainsi que les sociétés de capital-risque Next Gear Ventures, Mobilitech Capital, Regah Ventures, OurCrowd, NextLeap Ventures et Stone Ventures ont participé à ce tour de table.

Fondée en 2019 par le neuropsychologue Dr Eldad Hochman en collaboration avec l’entrepreneur Zvi Ginosar, la startup basée à Tel Aviv a développé un logiciel basé sur l’IA qui détecte les anomalies dans l’état cognitif des conducteurs et des passagers. En utilisant les capteurs de mouvements humains existants dans les véhicules, tels que le volant, l’écran tactile ou les manettes, le logiciel analyse les mouvements des micro-muscles pour surveiller l’activité cérébrale.

CorrActions affirme qu’en suivant ces mouvements grâce à ses algorithmes d’apprentissage automatique exclusifs, il est possible de détecter divers états cognitifs, notamment l’ivresse au volant, la fatigue, le stress ou l’anxiété.

Le système peut détecter des changements cognitifs dans l’état d’esprit du conducteur quelques minutes avant que des signes visibles n’apparaissent. La précision de la détection est supérieure à 90 %, sans faux positifs, affirme la start-up.

L’idée est de permettre aux constructeurs automobiles ou aux flottes qui installent un logiciel de surveillance basé sur les mouvements dans les véhicules d’utiliser la plateforme pour suivre les états cognitifs des conducteurs et demander au système de limiter la vitesse, d’augmenter la distance de freinage ou de modifier l’itinéraire du conducteur.

L’équipe de CorrActions, une start-up israélienne spécialisée dans la sécurité des conducteurs. (Crédit : Autorisation)

Selon les données de la National Highway Traffic Safety Administration, près de 31 % des accidents mortels aux États-Unis impliquent des conducteurs en état d’ébriété. En 2021, 13 384 personnes sont décédées dans des accidents de la route dus à la conduite sous l’emprise de l’alcool, une hausse de 14 % par rapport à 2020.

« Avec le soutien de nos investisseurs stratégiques, dont Volvo Cars et BlackBerry, nous sommes prêts à accélérer l’adoption de notre solution dans les véhicules de série », a indiqué Ilan Reingold, président-directeur général de CorrActions. « En détectant les anomalies dans les états cognitifs des conducteurs et des passagers, nous visons à améliorer de manière significative la sécurité routière et à révolutionner la conduite. »

Pour déployer cette technologie, les constructeurs automobiles ne devront pas installer de capteurs ou de caméras supplémentaires.

CorrActions, qui a testé sa technologie avec des constructeurs automobiles tels que Hyundai et Volkswagen, a déclaré plus tôt cette année qu’elle espérait pouvoir commercialiser le système dans des véhicules dès 2025.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.