Le garçon poignardé à Jérusalem reçoit de la police un nouveau vélo
Rechercher

Le garçon poignardé à Jérusalem reçoit de la police un nouveau vélo

Naor, 13 ans, qui avait été grièvement blessé par des adolescents palestiniens, a rapidement récupéré

Naor, 13 ans, blessé dans l'attaque au couteau le 12 octobre à Pisgat Zeev, reçoit de la police un nouveau vélo (Photo Facebook)
Naor, 13 ans, blessé dans l'attaque au couteau le 12 octobre à Pisgat Zeev, reçoit de la police un nouveau vélo (Photo Facebook)

Le garçon de 13 ans qui avait été poignardé et grièvement blessé alors qu’il circulait à vélo à Jérusalem le 12 octobre et qui s’est remis de ses blessures, a reçu dimanche un nouveau vélo – offert par la police.

Naor, était l’une des deux victimes poignardées dans le quartier de Pisgat Zeev par deux cousins ​​palestiniens, âgés de 13 et 15 ans.

Il a été transporté à l’hôpital dans un état critique, mais les médecins ont réussi à stabiliser son état. La deuxième victime, un homme de 25 ans, a été hospitalisée dans un état grave.

Naor a passé une semaine dans un coma artificiel relié à un appareil respiratoire. Dimanche, il était sur pieds et souriant lorsqu’il a reçu le cadeau des policiers lors d’un événement organisé par la communauté locale.

« Naor a repris sa routine quotidienne ! » a proclamé une page Facebook couvrant les nouvelles Pisgat Zeev, sous une photo de l’événement.

נאור חוזר לשגרה!!!הנער בן ה-13 שנפצע אנוש בפיגוע הדקירה בפסגת זאב, קיבל הערב אופניים חדשים משוטרי תחנת שפט בטקס מרגש במ…

Posted by ‎חדשות הפסגה‎ on Sunday, 8 November 2015

Ahmed Manasra, le terroriste palestinien âgé lui aussi de 13 ans, a gagné une certaine notoriété après que le président Mahmoud Abbas ait faussement affirmé qu’il avait été exécuté par la police. Manasra aurait avoué depuis, disant qu’il « y était allé pour poignarder des Juifs. »

Il aurait déclaré que son complice, son cousin Hassan Manasra, 15 ans, l’avait persuadé de mener l’attaque, selon la police.

Hassan Manasra a été abattu alors qu’il se précipitait sur des policiers avec un couteau.

« Je suis venu avec mon cousin Hassan », aurait-il dit. « Il a apporté des couteaux et j’ai accepté de me joindre à lui. »

Des responsables palestiniens et des proches des adolescents affirment que les deux cousins ​​ne sont pas impliqués dans une attaque et ont été ciblés injustement.

« Mon fils ne peut pas poignarder, il ne sait pas comment tenir un couteau, » a déclaré le père d’Ahmed Manasra.

Mais la police a publié une vidéo montrant les deux brandissant des couteaux et poursuivant un homme dans la rue.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...