Le gouvernement hongrois honore le président de l’université Bar-Ilan
Rechercher

Le gouvernement hongrois honore le président de l’université Bar-Ilan

Daniel Hershkowitz, ancien ministre israélien des Sciences et de la Technologie, a été récompensé pour ses « diverses activités dans le renforcement des relations sociales et universitaires israélo-hongroise »

Le président de l'université Bar-Ilan, le professeur et rabbin Daniel Hershkowitz (à droite) avec le vice-Premier ministre hongrois, Zsolt Semjén, le 28 mars 2017. (Crédit : Miklôs Váli)
Le président de l'université Bar-Ilan, le professeur et rabbin Daniel Hershkowitz (à droite) avec le vice-Premier ministre hongrois, Zsolt Semjén, le 28 mars 2017. (Crédit : Miklôs Váli)

Le vice-Premier ministre hongrois Zsolt Semjén a décerné une récompense au président de l’université Bar-Ilan, le rabbin et professeur Daniel Hershkowitz.

Hershkowitz, ancien ministre israélien des Sciences et de la Technologie, a été récompensé pour ses « diverses activités dans le renforcement des relations sociales et universitaires israélo-hongroise », selon un communiqué diffusé par l’université israélienne.

Sur la recommandation du Premier ministre Viktor Orbán, le président de la République de Hongrie János Áder a décerné à Hershkowitz la Grande Croix de l’Ordre du Mérite. Hershokowitz, d’ascendance hongroise, est président honoraire de la Société scientifique israélo-hongroise, indique le communiqué.

« En tant que président de l’université Bar-Ilan, le professeur Hershkowitz œuvre pour l’établissement de relations sociales et scientifiques de haut niveau entre son pays d’origine, celui de ses parents et ses grands-parents, et Israël », a déclaré le bureau du Premier ministre hongrois dans un communiqué.

« Dans ce cadre, il a joué un rôle actif dans l’établissement de la Société scientifique israélo-hongroise, qui cherche à créer une instance professionnelle et culturelle pour les chercheurs israéliens d’origine hongroise. En tant que président honoraire de la Société, ses activités sont caractérisées par son désir de développer les relations sociales bilatérales, ainsi que par le soutien dont il fait preuve. »

En acceptant cette distinction, le professeur Hershkowitz s’est exprimé en hongrois : « Je suis ici aujourd’hui, au Parlement hongrois, pour l’un des moments les plus émouvants qu’il m’ait été donné de vivre. Je suis le fils de deux survivants de l’Holocauste. Ma mère à grandi à Budapest, et mon père dans la partie hongroise de la Transylvanie, près de Deesz. Il y a 72 ans, ils ont été expulsés. Mon père a été à Auschwitz, et à Buchenwald, ma mère à Bergen-Belsen. De là-bas, ils sont allés en Palestine, notre patrie, et ont contribué à la construction de l’État d’Israël. Et me voilà, ici, aujourd’hui, pour recevoir cette extraordinaire récompense. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...