Le Habad ouvre des centres à Zanzibar et en Côte d’Ivoire
Rechercher

Le Habad ouvre des centres à Zanzibar et en Côte d’Ivoire

Les centres en Afrique s’occupent des touristes, des hommes d’affaires et de travailleurs juifs

Le village de Nungwi, au Zanzibar. (Capture d'écran : YouTube)
Le village de Nungwi, au Zanzibar. (Capture d'écran : YouTube)

Le Habad a annoncé l’ouverture de deux centres juifs en Afrique, sur l’île de Zanzibar au large de la côte de Tanzanie et en Côte d’Ivoire.

A Zanzibar, un ancien sultanat à dominance musulmane qui a ajouté un rôle important dans le commerce de esclaves et l’industrie internationale de épices, le rabbin Shneor Shmulevitz et sa femme ont installé un magazin plus tôt cette année avec l’intention d’ouvrir une synagogue et un centre de visiteurs, a annoncé le mouvement hassidique Chabed sur son site internet la semaine dernière.

Le couple a un enfant de huit mois, Menachem Mendel. Ils ont ouvert le Habad de Zanzibar dans la ville balnéaire côtière de Nungwi.

En plus des touristes, le Habad en Afrique s’occupent de différents groupes de Juifs allant d’hommes d’affaires impliqués dans le commerce de minéraux et d’industries de sécurité jusqu’aux travailleurs et volontaires sociaux.

Le tourisme à Zanzibar a été multiplié par 20 depuis les années 1980 avec près de 400 000 étrangers qui ont voyagé sur l’île en 2017, y compris de nombreux Israéliens et Juifs.

L’année dernière, Shmulevitz a organisé un dîner de Rosh HaShana qui a attiré 200 invités. Un nombre similaire de personne est venu à la souccah recouverte de palmier et au repas de séder de Pessah à côté de la plage que le couple a organisé l’année dernière.

En Afrique occidentale, le rabbin Yerah Bensaid et sa femme, Debbie, qui a grandi en République Démocratique du Congo, ont mis en place une maison Chabad dans la capitale, Abidjan.

Leur centre en Afrique de l’ouest sera le septième centre permanent de l’organisation Habad de Centre Afrique, rejoignant les pays voisins du Ghana et du Nigeria. Un centre a ouvert en Ouganda à la fin 2017 et un autre en Tanzanie plus tôt cette année.

Debbie Bensaid est la fille du rabbin Shlomo et de Miriam Bentolila, qui ont dirigé les activités pour le mouvement Habad-Loubavitch en Afrique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...