Le Labour abandonne l’enquête contre Hodge qui avait traité Corbyn d’antisémite
Rechercher

Le Labour abandonne l’enquête contre Hodge qui avait traité Corbyn d’antisémite

La secrétaire-générale du parti a expliqué qu'aucune action ne serait prise à l'encontre de la députée juive qui a démenti s'être excusée pour sa conduite

La députée du Labour Margaret Hodge, le 22 novembre 2017 (Crédit :  CC BY Portable Antiquities Scheme, Flickr)
La députée du Labour Margaret Hodge, le 22 novembre 2017 (Crédit : CC BY Portable Antiquities Scheme, Flickr)

Le parti politique britannique du Labour a déclaré lundi qu’aucune sanction ne serait prise à l’encontre d’une députée juive qui avait qualifié le leader de la formation Jeremy Corbyn « d’antisémite et de raciste » dans le cadre d’une série de scandales qui a éclaboussé le parti ces dernières semaines.

La secrétaire-générale du Labour Jennie Formby a écrit à Margaret Hodge pour l’informer qu’une enquête sur sa conduite était terminée et qu’aucune action ne serait entreprise, a confirmé une source du parti auprès du Jewish Chronicle.

La forme qu’avait pris l’enquête reste indéterminée, ainsi que la possibilité que les accusations à son encontre aient été purement et simplement abandonnées.

Le 17 juillet, Hodge avait affronté Corbyn au Parlement après l’adoption par le parti de directives sur l’antisémitisme considérées comme trop lâches et qui ne prenaient pas en compte la totalité de la définition de la haine antijuive par ailleurs largement acceptée à l’international.

S’exprimant dans l’enceinte de la chambre du Parlement, en l’absence des médias, Hodge avait dit à Corbyn qu’il était « un antisémite et un raciste ».

Le chef du parti travailliste Jeremy Corbyn quitte la tribune après un discours à la Queens University de Belfast, en Irlande du nord, le 24 mai 2018 (Crédit : Jeff J Mitchell/Getty Images via JTA)

Elle avait dit : « Vous avez prouvé que vous ne voulez pas de gens comme moi au sein de ce parti ».

« Je suis désolé que vous le preniez ainsi », aurait répondu Corbyn.

« Ce n’est pas ce que vous dites mais ce que vous faites. Et par vos actions, vous avez montré que vous êtes un raciste antisémite », avait alors riposté Hodge.

Dans un article paru dans le Guardian à la fin de la même semaine, Hodge avait estimé que la réponse de la direction du Labour aux inquiétudes des Juifs face à l’antisémitisme au sein de la formation avait été méprisante et arrogante et sa décision d’alléger la définition de l’antisémitisme pourtant acceptée à l’international était révoltante.

Hodge a écrit lundi sur Twitter qu’elle était satisfaite qu’aucune action disciplinaire n’ait été prise à son encontre. Elle a également insisté sur le fait que le parti avait eu tort de l’attaquer plutôt que de s’attaquer au problème de l’antisémitisme.

Hodge a également insisté sur le fait qu’elle n’avait pas présenté ses excuses, pas plus qu’elle n’en avait reçu de la part du parti du Labour pour son enquête disciplinaire contre elle.

Toutefois, une source du Labour a fait savoir au Jewish Chronicle que Hodge avait écrit un courrier au président du groupe parlementaire Nick Brown « exprimant ses regrets ».

L’organisation Campaign Against Antisemitism a indiqué dans un communiqué que Hodge avait confirmé « ne pas avoir présenté ses excuses d’aucune manière et que le parti du Labour a de toute façon capitulé ».

Vendredi, Hodge a présenté un courrier de Formby, en date du 25 juillet, qui établissait que si la députée « présente des excuses appropriées pour sa conduite », l’enquête serait stoppée.

Dans une lettre du 3 août, l’avocat de Hodge a souligné que sa cliente ne s’excuserait pas et que la formation devait soit faire connaître la base légale pour son enquête, soit abandonner complètement cette dernière.

« Notre cliente ne tolérera pas cette menace d’enquête planant au-dessus de sa tête indéfiniment. Vous avez offert une issue : Des excuses. Notre cliente ne s’excusera pas », avait écrit le juriste. « Vous devez donc soit continuer l’enquête en fournissant les informations requises et un calendrier ou vous devez l’abandonner sans conditions préalables ».

Hodge, qui est membre du parlement pour le Labour depuis 1994, est juive et elle a perdu des membres de sa famille pendant la Shoah. Elle s’est exprimée au Parlement sur les attaques antisémites qui l’ont prise pour cible sur les réseaux sociaux et ailleurs au cours de l’année passée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...