Rechercher

Le Libanais qui s’est fait passer pour un haredi arrive en Israël pour se convertir

Après avoir dû quitter sa femme à cause d'une supercherie, Eliyah Hawila, né musulman, dit qu'il est déterminé à faire les choses correctement cette fois-ci

Eliyah Hawila, né dans une famille musulmane chiite au Liban, s'est fait passer pour un juif orthodoxe afin d'épouser une femme ultra-orthodoxe de Brooklyn, vu ici le jour de son mariage. (Crédit : Capture d'écran/Kan)
Eliyah Hawila, né dans une famille musulmane chiite au Liban, s'est fait passer pour un juif orthodoxe afin d'épouser une femme ultra-orthodoxe de Brooklyn, vu ici le jour de son mariage. (Crédit : Capture d'écran/Kan)

Eliyah Hawila, un musulman chiite libanais qui s’est fait passer pour un juif ultra-orthodoxe et dont la véritable identité n’a été découverte qu’après son mariage avec un membre de la communauté juive de Brooklyn, est arrivé en Israël pendant les fêtes de Pessah afin de se convertir légalement au judaïsme.

La révélation que Hawila était en réalité musulman a suscité des craintes, le FBI a mené une enquête le soupçonnant d’appartenir à un groupe terroriste et d’infiltrer la communauté juive, et l’indignation des rabbins qui avaient supervisé le mariage et n’avaient pas remarqué qu’il s’agissait d’un imposteur.

Deux semaines après le mariage, la famille de la mariée a découvert des documents à son domicile, notamment un passeport libanais sous un autre nom.

Son nom de naissance est Ali Hassan Hawila, et il est né dans une famille chiite du sud du Liban.

Depuis que l’histoire a été révélée, Hawila s’est donné corps et âme au judaïsme et a déclaré qu’il avait subi une conversion très stricte, racontant à la chaîne publique Kan les efforts qu’il a déployés pour se racheter et retrouver sa bien-aimée

« J’ai eu le sentiment que je rentrais à la maison », a déclaré Hawila à propos de sa première arrivée en Israël. « J’ai regardé par la fenêtre de l’avion et j’ai dit que je ne partirai pas. »

Après avoir passé le contrôle de sécurité à l’aéroport Ben Gourion, Hawila a répondu aux diverses hypothèses selon lesquelles il pourrait être un espion : « Ils m’ont contrôlé à l’aéroport de fond en comble. S’il y a quelque chose contre moi, mettez-moi en prison et tuez-moi. »

Il a été accueilli par Chizki Sivak, un vice-président du conseil régional de la vallée de Hefer, qui a été touché par son histoire et a voulu l’aider.

« J’ai vu son histoire, qui a révélé le parcours étonnant d’un homme dont le cœur est avec le peuple juif et l’État d’Israël. Je me suis dit qu’il était impossible qu’une telle personne se sente si seule au monde », a déclaré M. Sivak.

Hawila dit qu’il essaie de prouver à sa femme et aux autres que même s’il a menti sur son identité musulmane, il est déterminé à rectifier la situation et à devenir juif religieusement et légalement.

« J’ai dit que je le ferais comme un homme et que j’assumerais mes responsabilités », a-t-il déclaré. « J’ai donc opté pour une conversion légale si cela peut me donner la chance de retrouver ma femme ».

Mais, quand bien même il se convertirait légitimement, Hawila ne pourrait probablement pas épouser sa femme en raison d’un décret insolite et strict émis par la communauté juive syrienne insulaire des États-Unis, datant de 1935, qui interdit à ses membres d’épouser des convertis.

Une photo non datée d’Eliyah Hawila (entourée en rouge) avec des militants du groupe chiite libanais Amal. (Crédit : Capture d’écran)

Hawila a rejeté d’anciennes photos de lui où on le voyait en compagnie de membres de l’organisation chiite Amal, alliée du groupe terroriste Hezbollah.

« Je leur ai dit que je ne suis pas de votre côté. Au diable [Hassan] Nasrallah et [le président du Parlement libanais Nabih] Berri et leur antisémitisme », a-t-il déclaré. « Je n’ai pas peur et je les maudis et je dis ici devant les caméras que j’espère que j’aurai le droit de tuer Nasrallah moi-même. »

Hawila a ajouté qu’il a même passé un test généalogique et a découvert qu’il a bien des racines juives.

« J’ai fait un test ADN. Je l’ai ouvert et j’ai vu que j’avais un lien avec les juifs ashkénazes. Je l’ai ressenti pendant toutes ces années et soudain, il y a une preuve génétique. Cela m’a renforcé. Je me suis dit : je suis juif et je vais continuer dans cette direction », a-t-il déclaré.

Hawila a déclaré qu’il espère que la conversion lui permettra de se marier et d’avoir des enfants « qui seront fiers d’être juifs et israéliens ».

« Je veux que mes enfants étudient dans une yeshiva », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...