Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Le Likud qualifie de « calomnie » l’accusation d’apartheid d’un ex-chef du Mossad

Tamir Pardo a affirmé qu'Israël applique un système "d'apartheid" en Cisjordanie

L'ancien directeur de l’agence de renseignement du Mossad, Tamir Pardo, s'exprimant lors de la conférence, à Herzliya, le 22 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
L'ancien directeur de l’agence de renseignement du Mossad, Tamir Pardo, s'exprimant lors de la conférence, à Herzliya, le 22 mai 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le Likud, parti du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a réagi de manière cinglante mercredi à l’affirmation de l’ancien chef de l’agence de renseignement du Mossad, Tamir Pardo, selon laquelle la politique d’Israël en Cisjordanie s’apparenterait à de ”l’apartheid ».

« Nous condamnons fermement la remarque honteuse et mensongère de Tamir Pardo », a déclaré le Likud dans un communiqué. « L’armée israélienne agit moralement pour défendre les citoyens israéliens tout en évitant de blesser des innocents. Les hôpitaux israéliens soignent les Juifs et les Arabes, les Israéliens et les Palestiniens. Les Arabes et les Juifs étudient et travaillent ensemble en Israël. »

« Au lieu de défendre Israël et Tsahal, Pardo calomnie Israël. Pardo, honte à vous. »

L’ancien directeur de l’agence de renseignement du Mossad, Tamir Pardo, posant pour une photo à Herzliya, le 6 septembre 2023. (Crédit : Ariel Schalit/AP Photo)

Plus tôt dans la journée, l’ancien chef de l’agence de renseignement avait déclaré à l’Associated Press que, selon lui, Israël applique un système « d’apartheid » en Cisjordanie.

Pardo a déclaré être arrivé à la conclusion que le traitement réservé par Israël aux Palestiniens de Cisjordanie s’apparente à de l’apartheid, en référence au système de ségrégation raciale en vigueur en Afrique du Sud, qui a pris fin en 1994.

Des groupes de défense des droits en Israël et à l’étranger, ainsi que des Palestiniens, ont accusé Israël et sa domination militaire vieille de 56 ans sur la Cisjordanie de s’être transformés en un système d’apartheid qui, selon eux, confère aux Palestiniens un statut de « citoyen » de seconde zone et vise à maintenir l’hégémonie juive du Jourdain à la mer Méditerranée.

Une poignée d’anciens dirigeants, diplomates et responsables de la sécurité israéliens ont averti qu’Israël risquait de devenir un État d’apartheid, mais le ton de Pardo était encore plus brutal.

« Il y a un État d’apartheid ici », a déclaré Pardo dans une interview. « Dans un territoire, si deux personnes sont jugées selon deux systèmes judiciaires, il s’agit d’un État d’apartheid. »

Pardo, qui a dirigé l’agence de renseignement de 2011 à 2016, a refusé de dire s’il avait les mêmes convictions lorsqu’il dirigeait le Mossad.

Il a affirmé qu’en tant que chef du Mossad, il avait averti à maintes reprises le Premier ministre qu’il devait statuer des frontières d’Israël, sous peine de détruire un État pour les Juifs.

Au cours de l’année écoulée, Pardo a ouvertement critiqué les efforts déployés par Netanyahu et son gouvernement pour remanier en profondeur le système judiciaire, reprochant à son ancien patron d’avoir pris des mesures qui, selon lui, conduiraient Israël à devenir une dictature.

Dans une précédente interview accordée à la Douzième chaîne, il avait déclaré que l’apartheid « est dans l’intérêt » des partis de la coalition d’extrême-droite HaTzionout HaDatit et Otzma Yehudit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.