Le MahJ recherche des informations sur des artistes de l’École de Paris
Rechercher

Le MahJ recherche des informations sur des artistes de l’École de Paris

Le musée enquête sur des artistes oubliés présents dans l'ouvrage de Hersh Fenster, témoignage précieux sur le parcours de 84 artistes déportés ou morts pendant la guerre

L'Hôtel de Saint Aignan qui abrite le Musée d'art et d'histoire du judaïsme à Paris. (Crédit : Wikimedia Commons/MBZT)
L'Hôtel de Saint Aignan qui abrite le Musée d'art et d'histoire du judaïsme à Paris. (Crédit : Wikimedia Commons/MBZT)

Le 3 juin prochain, doit s’ouvrir « Chagall, Modigliani, Soutine… Paris pour école, 1905-1940 », la grande exposition du Musée d’art et d’histoire du judaïsme de Paris consacrée à « l’École de Paris ». Ni « école » ni mouvement ou courant artistique, il s’agit d’un groupe d’artistes européens – dont de nombreux Juifs – qui se sont retrouvés dans la capitale française dans la première moitié du 20e siècle, souvent unis par une histoire proche.

En parallèle de cette exposition, une autre, plus modeste, sera consacrée au journaliste Hersh Fenster (Baranów, 1892 – Paris, 1964) et s’ouvrira le 15 mai (« Hersh Fenster et le shtetl perdu de Montparnasse »). L’homme a publié Undzere farpaynikte kinstler (Nos artistes martyrs), publié en yiddish à Paris en 1951, témoignage unique et précieux sur le parcours de 84 artistes en France déportés ou morts pendant la Seconde Guerre mondiale.

Si certains sont célèbres, comme Otto Freundlich ou Chaïm Soutine, d’autres le sont moins, comme Etienne Farkas, Jacob Macznik ou Léon Weissberg. D’autres enfin sont depuis tombés dans l’oubli.

Préfacé par Marc Chagall et imprimé à compte d’auteur à 375 exemplaires, l’ouvrage sera traduit en français et republié par le MahJ et les éditions Hazan, avec le concours de la Maison de la culture yiddish – bibliothèque Medem.

« Depuis des mois, pour parachever la publication et mieux documenter le milieu des artistes juifs actifs à Paris dans l’entre-deux-guerres, l’équipe du musée mène un travail d’enquête pour trouver des portraits photographiques et des œuvres des artistes évoqués dans l’ouvrage. Malgré les recherches, certains en sont toujours dépourvus », explique le musée, qui lance ainsi un appel pour retrouver des photos, des informations ou des œuvres des artistes listés ci-dessous – ou leur localisation.

Toute personne qui peut venir en aide à l’équipe du musée peut contacter cette adresse mail : fenster@mahj.org

Portraits photographiques recherchés
Bernard Altschuler, Sophie Blum-Lazarus, Paul Dœry, Elie Grinman, Karl Klein, Marcel Lherman, René Lévy, Jane Lévy, Samuel Liebewert, Ary Lochakow, Abraham Mordkhine, Jacques Ostrowsky, Elisabeth Polak, Hirsh Poustchevoy, Raphaël Schwartz, G. Stuman, Yehiel Spoliansky

Œuvres recherchées
Sophie Blum-Lazarus, Aron Brzezinski, Paul Dœry, Pierre Grumbacher, Frania Hart, Jacob Krauter, David-Michel Krewer, René Lévy, Israël Lewin, Samuel Liebewert, Abraham Mordkhine, Paul Pitoum, Elisabeth Polak, Hirsh Poustchevoy, Felix Roitman, Abraham Rosenbaum, Meyer Cheychel, Manfred Starkhaus, G. Stuman

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...