Rechercher

Le maire de Tel aviv dévoile de nouveaux transports publics durant Shabbat

Ron Huldai et le ministère des Transports annoncent l'ouverture de 16 nouveaux itinéraires de taxis partagés pendant le jour de repos quelques jours avant les élections municipales

Des taxis à Tel Aviv, connus sous le nom de "sherut", attendent pour emmener les gens à Jérusalem et dans d'autres villes d'Israël (Crédit : Rachael Cerrotti/Flash90)
Des taxis à Tel Aviv, connus sous le nom de "sherut", attendent pour emmener les gens à Jérusalem et dans d'autres villes d'Israël (Crédit : Rachael Cerrotti/Flash90)

La municipalité de Tel Aviv et le ministère des Transports ont élaboré un projet visant à introduire davantage de transports publics dans la ville le samedi, jour de repos des juifs, à compter du printemps prochain.

Cinq jours seulement avant les élections municipales, le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, qui est en tête avec une faible marge selon les sondages, a annoncé son intention de faire passer de 4 à 24 le nombre de trajets traversant la ville le jour du Shabbat. Les taxis partagés circulent sur un itinéraire déterminé, comme les autobus, mais sont gérés par des sociétés privées qui ont le droit d’utiliser un itinéraire particulier.

De nombreux habitants de cette ville essentiellement laïque demandent depuis des années des transports en commun le samedi. Bien que la question soit au cœur des programmes de presque tous les candidats à la mairie de Tel Aviv, ces projets ont généralement été contrecarrés par le gouvernement, où les partis ultra-orthodoxes ont un pouvoir considérable.

Le projet est basé sur une proposition qui a été adressée par la municipalité au ministère des Transports en 2012. La première phase consistera à lancer des appels d’offres pour huit lignes de taxis collectifs, dont la moitié seront nouvelles et l’autre moitié basées sur des lignes existantes.

Le ministre des Transports, Yisraël Katz, (à gauche), et le maire de Tel Aviv, Ron Huldai, inaugurent le nouveau tramway à Tel Aviv le 13 septembre 2017. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Contrairement aux autobus, les taxis collectifs sont libres de circuler le jour du Shabbat, c’est à l’opérateur de décider.

Au cours de la deuxième phase, 16 itinéraires supplémentaires seront ajoutés.

L’appel d’offres pour la première phase a déjà été lancé, et les lignes devraient être mises en service l’année prochaine, indique le rapport.

Tandis que Huldai a salué le projet comme étant une « vraie révolution » et a félicité le ministre des Transports Yisraël Katz pour l’avoir approuvé, son principal rival dans la course à la mairie l’a qualifié de « pirouette ».

Asaf Zamir, candidat à la mairie de Tel Aviv lors des prochaines élections municipales, s’adresse aux jeunes électeurs au siège de sa campagne à Tel Aviv, le 14 octobre 2018. (Crédit : Miriam Alster/FLASH90)

« Les habitants de Tel Aviv-Jaffa savent déjà que ce qui n’a pas été réalisé en 20 ans ne le sera pas [maintenant] », a déclaré son maire adjoint Asaf Zamir, qui soutient également les transports publics le jour du Shabbat.

Huldai et Katz se sont opposés à plusieurs reprises au cours des dernières années au sujet des transports et d’autres questions liées au Shabbat.

Plus récemment, en août, le maire de Tel Aviv a accusé le gouvernement de transformer le pays en théocratie après que le ministre des Transports eut interrompu des travaux de construction prévus pendant Shabbat suite aux protestations des députés ultra-orthodoxes.

« Au lieu de diriger un pays démocratique selon des méthodes raisonnables, ils en font une théocratie », avait déclaré Huldai à la radio militaire à l’époque, après que Katz eut ordonné que la société Ayalon Highway Co. trouve une alternative à la construction d’un pont piétonnier le Shabbat.

Les députés ultra-orthodoxes du gouvernement avaient protesté contre ces travaux qui constituaient une violation d’un accord de coalition visant à s’abstenir de travaux d’infrastructure pendant le jour du repos, qui commence vendredi au coucher du soleil.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...