Rechercher

Le ministère de la Santé discute de l’approbation du vaccin pour les 5-11 ans

Les débats seront retransmis en direct pour plus de transparence, et les membres du Centre israélien de contrôle des maladies répondront aux questions du public

Le ministère de la Santé tient ce jeudi son premier débat sur l’approbation du vaccin COVID-19 de Pfizer à destination des enfants âgés de 5 à 11 ans. Les discussions doivent être diffusés en direct au public pour une meilleure transparence.

L’échange, qui aura lieu à 15h, survient une semaine après que la Food and Drug Administration américaine a approuvé le vaccin pour ce groupe d’âge, et un jour après que les États-Unis ont commencé à lui administrer le vaccin.

La discussion ne devrait pas aboutir à une décision finale immédiate jeudi. Elle sera diffusée en direct, et une session de questions-réponses se tiendra avec un groupe pré-approuvé de 20 personnes.

« Le Centre israélien de contrôle des maladies (ICDC) a décidé de diffuser le débat en direct et d’inviter le public à la fois à exprimer sa position aux membres du comité et à poser des questions aux experts, dans le cadre d’un processus transparent sur le sujet », a déclaré le ministère dans un communiqué daté de la semaine dernière.

Les personnes souhaitant faire partie du panel ont été invitées à soumettre une demande, en précisant pourquoi elles voulaient y participer. Ainsi, au total, 20 personnes ont été sélectionnées au hasard et se verront accorder trois minutes chacune au cours du débat, a indiqué le ministère.

Le ministère a également déclaré que le public pouvait soumettre des questions liées à l’audience, dont certaines seront traitées par les membres du comité.

L’infirmière Rosemary Lantigua inocule à Ryann Onofrio Franceschini, 11 ans, la première dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 pour les enfants de 5 à 12 ans à l’hôpital pour enfants de Montefiore, le 3 novembre 2021, dans le quartier du Bronx à New York. (Crédit : AP/Mary Altaffer)

Des responsables du ministère de la Santé ont déclaré qu’Israël pourrait donner son feu vert aux vaccins contre le coronavirus pour les enfants âgés de 5 à 11 ans à partir de la mi-novembre, après une approbation par les régulateurs américains.

En Israël, les injections Pfizer à pleine puissance sont déjà recommandées pour toute personne de 12 ans et plus. De nombreux pédiatres et parents attendent toujours avec impatience une protection pour les jeunes enfants afin d’endiguer la vague pandémique causée par le variant Delta, très contagieux, permettant ainsi aux enfants d’éviter les quarantaines et de pouvoir aller à l’école.

Les injections pour les enfants de moins de 12 ans devraient représenter un tiers de la puissance de la dose pour les adultes.

Israël semble être parvenu à la fin de la quatrième vague de coronavirus, alors que les taux de nouvelles infections et le nombre de cas graves ont diminué au cours des dernières semaines.

Le ministère de la Santé a déclaré jeudi que 605 nouveaux cas de coronavirus avaient été confirmés la veille, avec un taux de tests positifs de 0,75 %. Il y avait 6 952 cas actifs, dont 251 patients hospitalisés. Parmi eux, 185 se trouvent dans un état grave, dont 114 sous respirateur.

Le nombre total de décès dus à la COVID en Israël depuis le début de la pandémie s’élève à 8 109.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...