Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Le musée de Berlin expose les œuvres d’un artiste s’inspirant du traumatisme nazi

Gerhard Richter a peint quatre tableaux basées sur des photos abstraites prises secrètement en 1944 par des prisonniers juifs du camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau

Des visiteurs devant la série « Birkenau » à la nouvelle exposition de l'artiste allemand Gerhard Richter à la Nouvelle Galerie nationale de Berlin, en Allemagne, le 31 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Markus Schreiber)
Des visiteurs devant la série « Birkenau » à la nouvelle exposition de l'artiste allemand Gerhard Richter à la Nouvelle Galerie nationale de Berlin, en Allemagne, le 31 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Markus Schreiber)

Gerhard Richter, parmi les plus célèbres des artistes actuels en Allemagne, a inauguré sa nouvelle exposition fin mars au musée Neue Nationalgalerie de Berlin.

« Gerhard Richter. 100 Works for Berlin » expose notamment la série « Birkenau » qu’il a réalisée en 2014. Celle-ci est tirée du travail de l’artiste sur le passé nazi de l’Allemagne et la Shoah.

Ces quatre larges toiles abstraites montrent des surfaces grises et noires, recouvertes de vifs traits rouges et verts.

Ces peintures sont inspirées de quatre photos prises secrètement en 1944 par des prisonniers juifs du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, qui ont risqué leur vie pour les faire.

Richter a d’abord représenté les quatre photos au fusain et à l’huile sur la toile, puis les a progressivement recouvertes de peinture à l’huile, jusqu’à ce que leur contenu ne soit plus visible.

Les peintures de la série « Birkenau » à la nouvelle exposition de l’artiste allemand Gerhard Richter à la Nouvelle Galerie nationale de Berlin, en Allemagne, le 31 mars 2023. (Crédit : AP Photo/Markus Schreiber)

Par ce travail, il voulait montrer qu’il n’est pas possible de rendre justice avec une représentation directe face à l’horreur de la Shoah.

Face aux peintures de Birkenau, un grand miroir reflète les quatre œuvres et les visiteurs de l’exposition, les faisant participer à l’installation artistique. Le but était là de les interroger sur quels auraient pu être leurs actes pendant la Shoah, a déclaré Maike Steinkamp, la commissaire de l’exposition, réalisée en étroite collaboration avec l’artiste.

Gerhard Richter est âgé de 91 ans et vit à Cologne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.