Le nouveau maire de Rio fêtera sa victoire en Israël
Rechercher

Le nouveau maire de Rio fêtera sa victoire en Israël

Marcelo Crivella rencontrera la semaine prochaine Netanyahu et le maire de Jérusalem Nir Barkat selon les médias brésiliens

Marcelo Crivella (Crédit : wikimedia commons)
Marcelo Crivella (Crédit : wikimedia commons)

RIO DE JANEIRO — Le nouveau maire élu de Rio de Janeiro, un leader évangélique éminent, devrait se rendre à Jérusalem pour y célébrer sa victoire.

Marcelo Crivella, qui a été élu dimanche, rencontrera le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le maire de Jérusalem Nir Barkat la semaine prochaine, ont rapporté plusieurs médias brésiliens, citant comme source le maire lui-même. L’information n’a pas toutefois été confirmée par des responsables israéliens.

“Marcelo Crivella, qui s’est rendu en Israël presque 35 fois, est un grand ami de la communauté juive et de l’Etat d’Israël”, a commenté le consul honoraire d’Israël à Rio et ancien président de la fédération juive de Rio Osias Wurman, des propos repris par JTA.

“J’espère qu’il renforcera un grand nombre des coopérations existant entre Rio et Israël, en particulier dans les domaines de la sécurité, de la culture et de la technologie”.

Le magazine hebdomadaire le plus influent du Brésil a rapporté lundi que le vote juif issu de l’un des quartiers les plus riches de Rio avait été déterminant lors de l’élection de Crivella. Ce soutien massif peut avoir été une réaction aux membres du parti d’opposition à Crivella, qui s’étaient récemment référés à feu l’ancien président d’Israël Shimon Peres en le qualifiant d’ « idéologue du terrorisme » et qui, il y a un an, avaient brûlé en public le drapeau israélien.

Crivella a battu facilement son rival d’extrême-gauche Marcelo Freixo avec 59 % pour des voix lors du scrutin municipal survenu dans la deuxième plus grande ville du Brésil.

Au mois de janvier, lorsque le Brésil avait rejeté le choix d’Israël d’un ancien chef pro-implantation au poste d’ambassadeur au Brésil, Crivella avait expliqué que cette attitude convoyait un message pro-boycott. Le poste est resté vacant depuis.

“Le rejet d’un ambassadeur peut convoyer le message que le Brésil soutient le BDS”, avait écrit Crivella dans une lettre ouverte publiée dans le journal influent Folha de S. Paulo en référence au mouvement anti-Israël ‘Boycott, Divestment and Sanctions’. « Laisser Israël sans ambassadeur n’aidera personne ».

Danny Dayan (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Danny Dayan (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Crivella avait qualifié Danny Dayan de “diplomate accompli et choisi légitimement par un pays ami. Le fait qu’il défende les implantations en Cisjordanie est un motif médiocre pour afficher tant de grossièreté et tant d’incapacité politique ».

Dans son article, Crivella avait noté les liens profonds existant entre le Brésil et Israël, se souvenant du diplomate brésilien Oswaldo Aranha qui avait présidé la session des Nations unies qui avait créé l’Etat d’Israël en 1948.

Au mois de novembre, le sénateur avait rejoint quelque 1 500 manifestants lors d’un rassemblement pro-israélien à Rio de Janeiro. Quelques jours avant, dans une émission télévisée, il avait appelé « tous les amis d’Israël » à se joindre à cette initiative.

Crivella est le neveu d’Edir Macedo, fondateur de l’Eglise universelle du Royaume de Dieu il y a environ 40 ans. Il a joué également un rôle essentiel dans l’Eglise qui réunit environ 5,2 millions de fidèles au sein de 13 000 temples établis à travers le Brésil et dans le monde. L’Eglise est propriétaire de la deuxième chaîne de télévision la plus importante au Brésil, ainsi que d’un vaste conglomérat de journaux et de stations de radio.

En prenant le fauteuil de maire de Rio le premier janvier, Crivella viendra interrompre la deuxième année de son mandat de huit ans au Sénat.

120 000 juifs environ vivent au Brésil, qui a la plus grande population catholique dans le monde— environ 65% de la population sur 204 millions d’habitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...