Le parti Hadash compare Netanyahu à l’Etat islamique
Rechercher

Le parti Hadash compare Netanyahu à l’Etat islamique

Le parti a accusé Israël de fournir des renseignements et une assistance militaire aux « forces du terrorisme » en Syrie

Des membres du parti Hadash de la Liste arabe unie manifestent contre le gouvernement à Nazareth, le 10 octobre 2015 (Crédit photo: Basel Awidat / Flash90)
Des membres du parti Hadash de la Liste arabe unie manifestent contre le gouvernement à Nazareth, le 10 octobre 2015 (Crédit photo: Basel Awidat / Flash90)

Hadash, l’un des partis arabes de la liste commune, a déploré dans un post publié sur sa page Facebook l’assassinat du terroriste druze Samir Kuntar et a critiqué le « harcèlement » d’Israël en Syrie.

Le parti « condamne l’assassinat mené par Israël tôt dimanche 20 décembre 2015 en Syrie », un acte qui reflète le comportement « de voyou » d’Israël dans la région.

L’assassinat « réaffirme l’implication profonde d’Israël dans ce qui arrive en Syrie et pourrait mener à de sérieuses conséquences », est-il écrit dans le post.

Le parti a accusé Israël ainsi que les Etats-Unis, la Turquie, l’Arabie Saoudite et le Qatar de fournir des renseignements et une assistance militaire aux « forces du terrorisme » en Syrie.

Le post du parti « affirme le droit des peuples syriens et libanais à résister à l’occupation de leurs territoires », et « appelle à nouveau Israël à se retirer complètement du Golan arabe syrien occupé et des fermes de Cheeba, un prérequis à la paix dans la région ».

La photo accompagnant le post montrait un combattant de l’Etat islamique portant une cagoule et enlevant un masque en caoutchouc représentant Netanyahu. Pour enfoncer encore le clou, sa main portant un tatouage avec les lettres CIA (en police gothique) et son avant-bras une étoile de David.

https://www.facebook.com/AlJabha/photos/a.163504480459089.42965.142783222531215/650064685136397/?type=3&theater

Le parti est laïc et communiste et est dirigé par Ayman Odeh, qui a été comparé par la gauche sioniste juive israélienne à une sorte de Martin Luther King palestinien.

Le chef de l’opposition Isaac Herzog, dirigeant de l’Union sioniste, a réagi au post de hadash. Sur Facebook, il a écrit : « Il semble qu’il y a ceux pour qui Samir Kunter n’était pas un meurtier méprisable et sa mort est un ‘crime israélien’. » Herzog a ajouté que le post est accompagné de photo « grossière, incitatrice et violente ».

Le dirigeant de l'Union sioniste, le député Isaac Herzog au congrès de la faction à Tel-Aviv, le 8 novembre 2015 (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)
Le dirigeant de l’Union sioniste, le député Isaac Herzog au congrès de la faction à Tel-Aviv, le 8 novembre 2015 (Crédit : Tomer Neuberg / Flash90)

Kuntar était « un meurtier et un terroriste méprisable qui a continué à prêcher le meurtre d’Israéliens et a redusé d’exprimer des regrets pour avoir tué, avec une cruauté intolérable, la famille Haran et leur père. Après avoir été relâché de prison il n’a pas cessé de planifier et de mener des meurtres d’Israéliens innocents et de faire parti des forces sombres qui soutiennent le régime sanglant d’Assad, un régime qui a tué des centaines de milliers de civils syriens innocents. Si quelqu’un à Hadash a une autre opinion, il se trompe amèrement ».

Herzog a interpellé Ayman Odeh, qu’il a taggué dans le post : « Ceci n’est pas vous, c’est collaborer avec la folie extrême. Demandez [au parti] de supprimer ce post odieux, même s’il n’a été écrit qu’en arabe. »

« En tant que dirigeant public qui se bat pour la paix et cite les écrits de Martin Luther King, vous devez être celui qui se dresse contre ces incitations de l’intérieur et qui clarifie avec force : vous avez franchi la ligne. »

Hadash a répondu à la réaction de Herzog, disant qu’il se fait simplement le perroquet du gouvernement :
« Herzog a choisi de suivre la ligne du gouvernement et d’inciter contre Hadash et le public arabe, au lieu de prévenir que la décision de Netanyahu de bombarder la Syrie est une provocation. Herzog n’a pas de colonne vertébrale politique, sa position est irresponsable. Nous avons été contre et continuerons à être contre les nuisances au civils, où qu’ils soient. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...