Le PDG de Soda Stream qualifie le mouvement BDS d’antisémite
Rechercher

Le PDG de Soda Stream qualifie le mouvement BDS d’antisémite

Les usines de Soda Stream seront transférées dans le Néguev d'ici deux semaines, faisant de nombreux chômeurs en Cisjordanie

Une ouvrière palestinienne à l'usine SodaStream à Mishor Adumim, le 2 février  2014 (Crédit: Nati Shohat/Flash90)
Une ouvrière palestinienne à l'usine SodaStream à Mishor Adumim, le 2 février 2014 (Crédit: Nati Shohat/Flash90)

Daniel Birnbaum, le PDG de Soda Stream revient sur la campagne BDS dont la société a été victime en la qualifiant d’antisémite.

Il a ainsi déclaré à des médias américains que le mouvement BDS avait plus fait de mal aux Palestiniens qu’à la compagnie rapporte le site Globes.

Ainsi les locaux implantés à Maaleh Adumim, en Cisjordanie, ont été transférés dans le Négev.

Les installations de Soda Stream en Cisjordanie seront définitivement fermées dans deux semaines.

De très nombreux Palestiniens travaillaient dans ces usines sans que le BDS ne se soucie de leur devenir, a déploré le PDG.

Daniel Birnbaum explique que les dommages causés par le BDS sur Soda Stream restent très marginaux : « c’est de la propagande, de la politique, de la haine, de l’antisémitisme. Cela représente toutes les choses mauvaises dont l’entreprise ne veut pas faire partie ».

Soda Stream est distribué dans 70 000 magasins dans le monde entier, rapporte Globes. Cependant des magasins, notamment en France, avaient refuser de distribuer la marque sous la pression des campagnes BDS.

Daniel Birnbaum va encore plus loin en critiquant le mouvement BDS. Il explique que Soda Stream aurait dû être encouragé dans les Territoires palestiniens, pour la simple raison que Soda Stream constituait l’entreprise privée employant le plus de Palestiniens dans le monde.

Aux yeux du PDG, le mouvement BDS ne s’est pas préoccupé des retombées économiques pour les employés palestiniens de l’entreprise.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...