Rechercher

Le philanthtrope juif brésilien Rogerio Jonas Zylbersztajn est décédé à 58 ans

L'homme d'affaires était une légende du secteur de l'immobilier et un mécène de la communauté juive de Rio de Janeiro

Rogerio Jonas Zylbersztajn, un homme d'affaires juif brésilien et philanthrope, décédé à 58 ans. (Crédit :JTA)
Rogerio Jonas Zylbersztajn, un homme d'affaires juif brésilien et philanthrope, décédé à 58 ans. (Crédit :JTA)

RIO DE JANEIRO (JTA) – Rogerio Jonas Zylbersztajn, un brillant homme d’affaires juif brésilien et philanthrope, s’est éteint à Rio à l’âge de 58 ans.

Zylbersztajn aurait mis fin à ses jours, mettant un terme à sa bataille contre la dépression. Selon les médias locaux, il se serait défenestré de son appartement situé à Leblon, l’un des quartiers les plus huppés de Rio, qui abrite de nombreuses familles juives.

Il subventionnait plusieurs institutions juives, notamment Lar da Espeanca (la Maison de l’Espoir), une organisation pour les Juifs nécessiteux, ainsi que les écoles, les synagogues et les centres communautaires.

« J’ai parlé avec le maire de notre ville et j’ai suggéré qu’un hommage public soit rendu à ce jeune entrepreneur, qui s’est démarqué comme leader dans l’industrie de la construction à Rio », a déclaré le consul honoraire d’Israël à Rio, Osias Wurman au JTA. « Notre idée a été rapidement acceptée et le maire nommera une place à sa mémoire. »

Zylbersztajn a été président de la fédération juive du conseil de Rio et a été directeur du mouvement du jeunesse hébraïque. Ces dernières années, il a financé le mémorial de la Shoah qui est actuellement en construction, dans la seconde ville du Brésil.

« Il ne disait jamais ‘non’ mais n’en faisait pas étalage, et aidait, non seulement avec son argent mais également avec son temps, pour façonner des projets », a déclaré le président de la fédération juive Arnon Velmovitsky, au JTA.

Pour Flavio Stanger, un ancien président de la fédération juive, Zylberstajn était « un confident proche » et un « excellent conseiller ».

« Avant, les crises, les combats, et même les attaques antisémites étaient gérées par la fédération, et il était toujours l’interlocuteur sensible que l’on contactait pour dialoguer et négocier », a déclaré Stanger au JTA.

« C’était un véritable ‘mensch' », a-t-il ajouté, utilisant un terme yiddish pour parler d’une personne intègre et honorable.

Le maire Rio, Marcelo Crivella, a rencontré Zylbersztajn au moyen des réseaux sociaux trois jours avant de célébrer le permis de construire du mémorial de la Shoah.

« Il a laissé une trace de son esprit entrepreneuriat dans tout Rio », a écrit Crivella dans un hommage sur les réseaux sociaux. « Un chef de communauté fraternel, sympathique et généreux, qui savait préserver les traditions les plus précieuses de son peuple meurtri. »

En 1985, Zylbersztajn a créé sa société de construction RJZ et son affaire a rapidement gagné du terrain, encouragée par le boom immobilier du Brésil. En 2006, il a vendu Cyrella, une entreprise basée à Sao Paulo, appartenant au milliardaire Elie Horn, avec qui il était associé depuis cinq ans. Cyrella a conservé la branche RJZ à Rio.

« Depuis son plus jeune âge, il a fait preuve d’un talent inné pour l’achat de terres, quelle que soit la complexité, et a fait des partenariats commerciaux, qui se sont souvent transformés en amitiés », a rapporté le site Brazil Journal.

Crivella, Horn et Wurman ont assité aux funérailles de Zylberszajn à Rio dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...