Le plus grand gisement de gaz naturel israélien équipé d’une nouvelle plateforme
Rechercher

Le plus grand gisement de gaz naturel israélien équipé d’une nouvelle plateforme

La plateforme, livrée depuis le Texas, sera reliée aux infrastructures gazières européennes, tout en fournissant de l'énergie à Israël

  • Photo prise le 31 janvier 2019 montrant la nouvelle plateforme installée sur celle du Leviathan, en Méditérannée, au large de Haïfa. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/AFP)
    Photo prise le 31 janvier 2019 montrant la nouvelle plateforme installée sur celle du Leviathan, en Méditérannée, au large de Haïfa. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/AFP)
  • Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec le ministre de l'Energie Yuval Steinitz, et le vice-président de Noble Energy's George Hatfield, lors de l'inauguration de la nouvelle plateforme du champ gazier Leviathan,en Méditerranée, au large de Haïfa, le 31 janvier 2019.  (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/AFP)
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec le ministre de l'Energie Yuval Steinitz, et le vice-président de Noble Energy's George Hatfield, lors de l'inauguration de la nouvelle plateforme du champ gazier Leviathan,en Méditerranée, au large de Haïfa, le 31 janvier 2019. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/AFP)
  • Photo prise le 31 janvier 2019 montrant la nouvelle plateforme installée sur celle du Leviathan, en Méditérannée, au large de Haïfa. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/AFP)
    Photo prise le 31 janvier 2019 montrant la nouvelle plateforme installée sur celle du Leviathan, en Méditérannée, au large de Haïfa. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/AFP)
  • Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec le ministre de l'Energie Yuval Steinitz, et le vice-président de Noble Energy's George Hatfield, lors de l'inauguration de la nouvelle plateforme du champ gazier Leviathan,en Méditerranée, au large de Haïfa, le 31 janvier 2019. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/AFP)
    Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, avec le ministre de l'Energie Yuval Steinitz, et le vice-président de Noble Energy's George Hatfield, lors de l'inauguration de la nouvelle plateforme du champ gazier Leviathan,en Méditerranée, au large de Haïfa, le 31 janvier 2019. (Crédit : Marc Israel Sellem/Pool/AFP)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a inauguré jeudi une nouvelle plateforme sur le gisement de gaz naturel Leviathan, saluant en celle-ci une « révolution ».

Les fondations de la plateforme, d’une taille de 98 mètres, sont arrivées ce week-end sur une péniche en provenance du Texas, où elles ont été construites, ont expliqué la société américaine Noble Energy et son partenaire israélien Delek, les partenaires principaux du consortium Leviathan.

Cette fondation sera fixée au fond de la mer et sa partie supérieure devrait arriver dans les prochains mois, selon un communiqué du consortium.

Une fois en place, la plateforme recevra le gaz du réservoir via deux pipelines sous-marins, le traitera puis l’enverra via un autre pipeline vers le système de transport de gaz israélien, est-il encore spécifié dans le document.

S’exprimant près de l’installation, située à 10 kilomètres de la côte israélienne de la Méditerranée, M. Netanyahu a jugé que l’exploitation de Leviathan, censée débuter en 2019, constituerait un « élément essentiel de la puissance stratégique d’Israël ».

Il a indiqué que cette plateforme serait reliée aux infrastructures gazières européennes, tout en fournissant de l’énergie à Israël, pour un montant de plusieurs « milliards de shekels », selon un communiqué de son bureau.

Le ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz, a évoqué les accords en vigueur avec l’Égypte et la Jordanie, qui devraient bénéficier d’un surplus de gaz.

« Le gisement de gaz de Leviathan est le plus grand trésor naturel découvert en Israël et l’arrivée de la fondation de la plateforme symbolise notre entrée dans la phase finale de son développement », a-t-il affirmé.

Israël disposait déjà, avec le gisement Tamar exploité dès 2013, de réserves estimées à 238 milliards de m3. Le Leviathan, découvert en 2010 et où la production doit débuter en 2019, renfermerait 539 milliards de m3 de gaz naturel ainsi que 34,1 millions de barils de condensé.

En septembre 2016, un contrat estimé à 10 milliards de dollars avait été signé pour l’exportation vers la Jordanie de gaz extrait de Leviathan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...