Le plus grand projet touristique de Cisjordanie est lancé
Rechercher

Le plus grand projet touristique de Cisjordanie est lancé

Le milliardaire Munib al-Masri entreprend la construction d'hôtels de luxe sur un terrain de 300 hectares près de Jéricho

Avi Issacharoff est notre spécialiste du Moyen Orient. Il remplit le même rôle pour Walla, premier portail d'infos en Israël. Il est régulièrement invité à la radio et à la télévision. Jusqu'en 2012, Avi était journaliste et commentateur des affaires arabes pour Haaretz. Il enseigne l'histoire palestinienne moderne à l'université de Tel Aviv et est le coauteur de la série Fauda. Né à Jérusalem , Avi est diplômé de l'université Ben Gourion et de l'université de Tel Aviv en étude du Moyen Orient. Parlant couramment l'arabe, il était le correspondant de la radio publique et a couvert le conflit israélo-palestinien, la guerre en Irak et l'actualité des pays arabes entre 2003 et 2006. Il a réalisé et monté des courts-métrages documentaires sur le Moyen Orient. En 2002, il remporte le prix du "meilleur journaliste" de la radio israélienne pour sa couverture de la deuxième Intifada. En 2004, il coécrit avec Amos Harel "La septième guerre. Comment nous avons gagné et perdu la guerre avec les Palestiniens". En 2005, le livre remporte un prix de l'Institut d'études stratégiques pour la meilleure recherche sur les questions de sécurité en Israël. En 2008, Issacharoff et Harel ont publié leur deuxième livre, "34 Jours - L'histoire de la Deuxième Guerre du Liban", qui a remporté le même prix

Anciennes habitation de Tell es-Sultan, à Jéricho. (Crédit : Berthold Werner/domaine publique)
Anciennes habitation de Tell es-Sultan, à Jéricho. (Crédit : Berthold Werner/domaine publique)

Le plus grand projet touristique sur les territoires palestiniens en Cisjordanie a été lancé.

Cette semaine, les bulldozers, financés par la compagnie palestinienne Padico Holdings, ont commencé les travaux de construction à la porte de Jéricho.

Cet ambitieux programme inclura une série d’hôtels pourvue de plusieurs centaines de chambres, des piscines, des toboggans aquatiques, des restaurants et des cafés.

Le projet de la porte de Jéricho s’étendra sur un immense terrain d’environ 300 hectares, en partant du sud de Jéricho, vers la mer Morte, allant jusqu’à une parcelle de terrain de la zone A des territoires palestiniens. Dernièrement, le terrain était recouvert de palmiers appartenant à Padico.

Le plan a été approuvé par Israël, en partie parce que l’ensemble de la construction se fera sur les territoires palestiniens.

Padico, la plus grande compagnie palestinienne en Cisjordanie, appartient au milliardaire Munid al-Masri, qui vit à Naplouse. La compagnie encadre des dizaines de projets à travers le Moyen Orient.

À part ce projet touristique, il est clair que l’Autorité palestinienne (AP) a fait de nombreux efforts pour s’installer autour de Jéricho dans la Vallée du Jourdain, afin d’établir le contrôle du terrain.

En plus du projet, le fonds palestinien d’investissement, dirigé par le député du Premier ministre de l’AP, Mohammad Mustafa, a établi des plans pour un grand quartier résidentiel à Naiima, près de la ville.

Le quartier s’appelle Medinat Qamar, « la ville de la lune ». Le fonds d’investissement entreprend de se consacrer maintenant à un deuxième quartier, Medinat Qamar 2.

L’intention de l’AP est de renforcer la présence palestinienne en Cisjordanie, cependant le seul endroit où les Palestiniens peuvent construire sans l’autorisation d’Israël est la zone autour de Jéricho.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...