Le portrait d’Ahmad Tibi collé sur une piñata d’une fête de Pourim d’une yeshiva
Rechercher

Le portrait d’Ahmad Tibi collé sur une piñata d’une fête de Pourim d’une yeshiva

L'élu, qui a déposé plainte, met l'incident sur le compte de l'incitation à la haine de Netanyahu à son encontre; la yeshiva condamne fermement l'incident

Capture d'écran d'une vidéo d'une fête de Pourim dans une yeshiva de Sderot, avec le visage du député de la Liste arabe unie sur une piñata. (Douzième chaîne)
Capture d'écran d'une vidéo d'une fête de Pourim dans une yeshiva de Sderot, avec le visage du député de la Liste arabe unie sur une piñata. (Douzième chaîne)

Un élu arabe israélien a déposé une plainte à la police après que son portrait a été accroché à la piñata d’une yeshiva dans le sud d’Israël pour la fête de Pourim.

Selon des images partagées sur les réseaux sociaux, l’effigie en forme de téléphone portable a été descendue du plafond dans la yeshiva hesder de préparation au service militaire de Sderot, et il y avait plusieurs photographies d’Ahmad Tibi collées sur la piñata.

Les élèves ont ensuite frappé le modèle avec une paire de béquilles, créant un torrent de petits morceaux de papier.

On ne savait pas clairement ce que représentait l’effigie.

En réaction, Tibi a déposé une plainte pour incitation à la haine auprès de la Garde de la Knesset, qui a été transmise à la police israélienne, a rapporté la Douzième chaîne mardi.

Dans un communiqué adressé au réseau, Tibi a lié l’incident aux propos tenus à son sujet par le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Lors de la campagne électorale, il a mentionné le député arabe par son nom, en l’accusant d’être une menace pour Israël.

Ahmed Tibi, leader du parti Taal, qui appartient à la Liste arabe unie, devant les journalistes au siège électoral de l’alliance à Shefa-Amr, dans le nord d’Israël, après la fermeture des bureaux de vote, le 2 mars 2020. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

« Depuis que Netanyahu a commencé à inciter à la haine contre moi et depuis qu’il a effacé [méprisé] les 15 sièges [de la Liste arabe unie], j’ai reçu des menaces de mort et je suis victime d’incitation à la haine », a déclaré Tibi.

« Il y a quelques jours, il y a eu des publications avec des offres pour assassiner Tibi et aujourd’hui, cette vidéo, a-t-il ajouté. Nous ressentons que l’assassinat d’un politicien arabe ou juif est imminente ».

Dans un communiqué, la yeshiva a condamné l’incident, qui était à l’initiative d’un seul étudiant, selon l’établissement.

« C’était de la satire, de mauvais goût, d’un seul étudiant, et c’est en contradiction totale avec les valeurs de la yeshiva orientées vers la Torah, a-t-il dit. La piñata a été immédiatement retirée et l’incident sera traité avec sévérité ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...