Le Premier ministre israélien rencontre son homologue macédonien
Rechercher

Le Premier ministre israélien rencontre son homologue macédonien

La visite de Nikola Gruevski marque les 20 ans des relations diplomatiques entre la Macédoine et Israël

Le Premier ministre de la Macédoire Nikola Gruevski (Crédit : European People's Party/Wikimedia Commons SA 2.0)
Le Premier ministre de la Macédoire Nikola Gruevski (Crédit : European People's Party/Wikimedia Commons SA 2.0)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré le 9 décembre 2015 dans son bureau de Jérusalem, a reçu le Premier ministre macédonien Nikola Gruevski, a indiqué un communiqué du bureau de Netanyahu.

Les deux hommes ont signé un traité pour éviter la double imposition et une déclaration conjointe marquant le 20e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.

Le Premier ministre Netanyahu a déclaré : « je suis ravi de vous revoir à Jérusalem, Nikola. C’est un plaisir de vous voir. Votre visite marque les vingt ans de notre établissement des relations diplomatiques. C’est le signe de notre amitié grandissante, et aujourd’hui nous allons signer une déclaration d’amitié entre nos deux pays ».

« Nous avons beaucoup de choses sur lesquelles nous travaillons – l’énergie, l’eau, l’agriculture, la science, l’éducation, la technologie. Je pense aussi que le domaine de la défense et de notre lutte commune contre le terrorisme est quelque chose qui est très importante. Et nous apprécions cette amitié, nous apprécions ce partenariat. Et je vous souhaite la bienvenue ainsi qu’à votre délégation ici à Jérusalem. Bienvenue ».

Le Premier ministre macédonien Gruevski a invité le Premier ministre Netanyahu à visiter son pays.

Les relations entre Israël et la Macédoine sont très bonnes. La coopération a augmenté ces dernières années. La Macédoine a pris des mesures positives concernant les questions historiques également.

Un musée de l’Holocauste a récemment ouvert à Skopje. La Macédoine a également fait un effort particulier pour réhabiliter le cimetière juif de Bitola (la deuxième plus grande ville de Macédoine), la plus ancienne dans la région ; ce qui a été grandement apprécié en Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...