Le Premier ministre polonais réagit aux critiques d’Israël
Rechercher

Le Premier ministre polonais réagit aux critiques d’Israël

Selon Mateusz Morawiecki, il est trop tard pour modifier le projet de loi sur l'Holocauste, mais les préoccupations israéliennes sont prises au sérieux

Le nouveau Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki fait un discours devant les députés au parlement de Varsovie, le 12 décembre 2017 (Crédit : AFP Photo/Janek Skarzynski)
Le nouveau Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki fait un discours devant les députés au parlement de Varsovie, le 12 décembre 2017 (Crédit : AFP Photo/Janek Skarzynski)

Le Premier ministre polonais, Mateusz Morawiecki, a déclaré qu’il était trop tard pour modifier la loi polonaise controversée concernant l’Holocauste, mais que son intention n’était pas de modifier et de blanchir l’histoire.

« La loi a déjà été adoptée par le Sénat et est maintenant entre les mains du président Duda », a déclaré Morawiecki dans une interview accordée à Hadashot.

« Mais les préoccupations de nos amis en Israël sont sérieuses et je prends cela au sérieux », a-t-il dit.

« L’intention réelle de cette loi n’est pas d’interdire les déclarations concernant les crimes commis par des individus ou concernant d’autres choses qui se sont produites durant la Seconde guerre mondiale », a affirmé Morawiecki.

Il a poursuivi en affirmant qu’il « soutenait la recherche afin d’identifier toutes les injustices commises durant la Seconde guerre mondiale ».

« Je veux aussi inviter nos amis en Israël à vraiment comprendre ce qui s’est passé sur le sol polonais [à cette époque], car aucune des familles juives qui ont été sauvées ne serait vivante si ce n’était grâce à l’aide de leurs voisins polonais », a ajouté Morawiecki.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...