Le Premier ministre soudanais dit ne rien savoir de la rencontre avec Netanyahu
Rechercher

Le Premier ministre soudanais dit ne rien savoir de la rencontre avec Netanyahu

Abdalla Hamdok a dit avoir été pris totalement au dépourvu par la rencontre entre le dirigeant provisoire du pays et le Premier ministre israélien

Abdallah Hamdok, investi Premier minsitre soudanais par intérim, donne une conférence à Khartoum, le 21 août 2019. (Crédit : Ebrahim HAMID / AFP)
Abdallah Hamdok, investi Premier minsitre soudanais par intérim, donne une conférence à Khartoum, le 21 août 2019. (Crédit : Ebrahim HAMID / AFP)

Le Premier ministre soudanais a dit mardi avoir été pris totalement au dépourvu par une rencontre entre le dirigeant provisoire du pays et le Premier ministre Benjamin Netanyahu, selon le journaliste soudanais Wasil Ali.

Abdalla Hamdok a fait ce commentaire à une coalition de dirigeants politiques et rebelles soudanais, selon le rapport.

Netanyahu a indiqué qu’il avait eu des entretiens en Ouganda avec Abdul Fatah Al Burhan lundi, où les deux hommes ont convenu de commencer à normaliser leurs relations.

Burhan n’a pas encore fait de commentaires sur la rencontre.

Lundi, un porte-parole du gouvernement a déclaré que les autorités du pays n’étaient pas non plus au courant de la réunion et qu’elles allaient convoquer Burhan pour obtenir des éclaircissements.

La réunion a également été tenue secrète en Israël, où la censure militaire l’a bloquée jusqu’à lundi soir.

Certains au Soudan ont protesté contre la volonté de normalisation des relations avec Israël, bien que d’autres considèrent qu’il s’agit d’une étape nécessaire pour être rayé de la liste noire des terroristes américains.

Le cabinet soudanais a jeté le doute sur la possibilité de normaliser rapidement les liens avec Israël, rapporte Reuters.

Le cabinet s’est réuni mardi, un jour après que le leader provisoire du pays, Abdel Fattah al-Burhan, a tenu une réunion secrète en Ouganda avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. M. Netanyahu a déclaré que les deux hommes étaient d’accord pour commencer à normaliser leurs relations, et un responsable israélien a déclaré que les avions en provenance et à destination d’Israël devraient obtenir l’autorisation de survoler le Soudan dans les jours à venir.

Le célèbre militant Amjed Farid affirme que Burhan n’a pas reçu de mandat du peuple soudanais pour offrir à Netanyahu une « telle promesse » qui ne lui appartient pas, rapportent des médias.

Le Soudan a déclaré dans le passé qu’il pourrait normaliser ses relations avec Israël après la conclusion d’un accord de paix israélo-palestinien recherché depuis longtemps.

Selon le Sudan Tribune, cet épisode a mis en évidence un clivage entre la junte militaire dirigée par Burhan et le gouvernement civil dirigé par le Premier ministre Abdallah Hamdok.

Hamdok et un porte-parole du gouvernement ont déclaré plus tôt qu’ils n’avaient pas été informés de la réunion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...