Le projet pour un mouvement de jeunes dans la police est décrié
Rechercher

Le projet pour un mouvement de jeunes dans la police est décrié

Les réseaux sociaux établissent un parallèle avec la jeunesse hitlérienne et affirment que la police n’a pas à se mêler de l'éducation

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Roni Alsheich, chef de la police israélienne, pendant une réunion de l'association du barreau israélienne, à Tel Aviv, le 30 août 2016. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Roni Alsheich, chef de la police israélienne, pendant une réunion de l'association du barreau israélienne, à Tel Aviv, le 30 août 2016. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le chef de la police d’Israël, Roni Alsheich, a annoncé mercredi un projet visant à mettre en place un mouvement de jeunes dans la police, un projet qui a rapidement été critiqué sur les réseaux sociaux pour ce que certains ont considéré comme des connotations fascistes.

Lors d’un discours au centre interdisciplinaire dans la ville de Herzliya, le chef de la police a expliqué qu’un mouvement de jeunes devrait permettre d’éduquer les enfants pour qu’ils deviennent des citoyens respectueux de la loi.

Le but, a-t-il ajouté, n’est pas de montrer à quel point le travail de la police porté sur l’action, mais d’ « enseigner les normes d’obéissance à la loi ».

« Nous mettrons en place cette idée pilote dans quelques villes pour provoquer un changement dans la désobéissance », a déclaré Alsheich et a expliqué qu’il a eu l’idée du projet après avoir reçu une lettre d’un garçon de 11 ans qui lui a demandé de mettre une « police des enfants ».

Un tweet de la police évoquant le projet s’est attiré de nombreuses comparaisons avec la jeunesse hitlérienne.

« Avez-vous perdu l’esprit ? », s’est interrogé un utilisateur. « Comment voulez-vous appeler le mouvement ? La jeunesse Alsheich ? Il vaut mieux vous calmer et vite. L’éducation ne fait pas partie de votre travail, et vous devriez commencer par éduquer la police elle-même. »

« L’éducation sera la partie insignifiante », a écrit un autre utilisateur. « Il semble que l’accent sera mis sur l’obéissance ».

Les premiers pilotes du mouvement de la jeunesse devraient être mis en place en septembre, a déclaré Alsheich.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...