Le roi saoudien serait intervenu pour rouvrir le mont du Temple
Rechercher

Le roi saoudien serait intervenu pour rouvrir le mont du Temple

Netanyahu aurait assuré à Salmane, via les Etats-Unis, que le statu quo était inchangé, et aurait invité des Saoudiens à visiter le lieu saint

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le roi Salmane ben Abdel Aziz al-Saoud (Crédit : Wikimedia)
Le roi Salmane ben Abdel Aziz al-Saoud (Crédit : Wikimedia)

Le roi Salmane ben Abdel Aziz al-Saoud d’Arabie saoudite est intervenu personnellement pour mettre fin à la fermeture du mont du Temple, après un attentat mortel sur les lieux, a annoncé mardi un média arabe.

Le roi Salmane, selon un article publié par le site d’information arabophone londonien Elaph, qui appartient à des Saoudiens, a envoyé un message à Jérusalem en passant par la Maison Blanche, appelant Israël à rouvrir le site dès que possible aux fidèles musulmans.

En réponse, le Premier ministre Benjamin Netanyahu lui aurait garanti qu’il n’avait aucune intention de modifier le statu quo en place depuis 50 ans sur le site, selon lequel les non musulmans peuvent le visiter mais pas y prier. Les désinformations concernant les projets israéliens de changer le statu quo sont fréquentes, parcourant la rue palestinienne et irritant le monde arabe.

L’article d’Elaph indiquait que l’information avait été fournie par une « source haut placée », sans donner sa nationalité.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire de cabinet dans ses bureaux de Jérusalem, le 18 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant la réunion hebdomadaire de cabinet dans ses bureaux de Jérusalem, le 18 juin 2017. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Netanyahu aurait également, selon l’article, invité des responsables saoudiens à visiter eux-mêmes le complexe du lieu saint pour se rendre compte de la situation, mais n’a pas eu de réponse.

Le bureau du Premier ministre a dit n’ « avoir rien à dire » sur cet article.

La source d’Elaph a défendu la mise en place de détecteurs de métaux aux portes du mont du Temple, indiquant que cela était devenu « fréquent » sur les lieux saints en raison du terrorisme, qui attaque « sans discrimination ».

Elle a ajouté que les Jordaniens avaient eux aussi été impliqués dans les contacts entre Saoudiens et Israéliens. Netanyahu aurait exprimé au roi Abdallah II de Jordanie sa colère après l’hommage rendu aux terroristes par le président du parlement iranien, Atef Tarawneh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...