Le Royaume-Uni travaille avec Israël sur le processus de vieillissement
Rechercher

Le Royaume-Uni travaille avec Israël sur le processus de vieillissement

Le projet abordera les défis posés par la croissance de la population vieillissante dans le monde entier ; Les seniors israéliens devraient représenter 14,3 % d'ici 2040

Sam Gyimah, ministre britannique des Sciences, a annoncé le lancement de BIRAX Aging le 6 mars 2018 (Autorisation de l'éditeur)
Sam Gyimah, ministre britannique des Sciences, a annoncé le lancement de BIRAX Aging le 6 mars 2018 (Autorisation de l'éditeur)

Le Royaume-Uni a lancé un nouveau fonds de 5 millions de livres sterling pour promouvoir la collaboration scientifique et la recherche entre Israël et le Royaume-Uni dans le processus de vieillissement et ses effets sur la santé humaine.

Le nouveau fonds, appelé Britain Israel Research and Academic Exchange (BIRAX), va également promouvoir la recherche sur les maladies liées au vieillissement telles que la maladie de Parkinson, la maladie d’Alzheimer, les maladies cardiaques, la sclérose en plaques et le diabète.

Table ronde de la Science Week d’Israël au Royaume-Uni, mars 2018 (Autorisation)

Le programme est une prolongation du partenariat BIRAX déjà existant, qui est devenu en l’espace de six ans l’une des collaborations scientifiques bilatérales les plus innovantes entre les deux pays dans le monde, a indiqué mercredi le British Council Israel dans un communiqué.

L’initiative crée une communauté de chercheurs et d’universitaires britanniques et israéliens, favorise de nouveaux liens entre les universités et soutient la recherche scientifique sur les problèmes de santé mondiaux urgents. Le nouveau fonds a été officiellement lancé mardi soir par le ministre britannique de la Science, Sam Gyimah, lors d’une réception à Londres pour marquer la journée britannique de la science en Israël.

Au Royaume-Uni, 18 % de la population a plus de 65 ans. La population vieillissante d’Israël devrait atteindre 14,3 % d’ici 2040, et les populations vieillissante du monde devraient doubler dans les 30 prochaines années, selon le communiqué. Pour répondre aux défis et opportunités présentés par le vieillissement de la population mondiale, le gouvernement britannique a décidé d’exploiter le pouvoir de l’innovation et de réunir l’industrie et le milieu universitaire afin de s’attaquer aux problèmes.

BIRAX Aging débutera officiellement son premier appel à propositions en avril. L’appel portera sur deux grands thèmes : la recherche sur l’impact des processus de vieillissement sur la santé humaine et les études utilisant la médecine de précision et les big-data pour identifier les biomarqueurs, les algorithmes et les techniques de calcul pour prévenir les effets néfastes du vieillissement.

« Le programme BIRAX Vieillissement réunira « nos meilleurs scientifiques, chercheurs et entrepreneurs pour aider à relever l’un de nos plus grands défis – le vieillissement de la population », a déclaré le ministre des Sciences, M. Gyimah.

« Nous vivons plus longtemps que jamais. En fait, la stratégie industrielle du gouvernement britannique souligne qu’un enfant sur trois né au Royaume-Uni peut espérer vivre jusqu’à 100 ans. Alors que notre population vieillissante présente de nouvelles demandes, elle offre également de nouvelles opportunités pour développer de nouveaux traitements, améliorer ceux existants et diagnostiquer des maladies plus rapidement. »

Axé sur la collaboration à un stade avancé, le programme BIRAX existant a réuni jusqu’à présent plus de 1 000 scientifiques, y compris des doctorants et des étudiants post-doctoraux, de 120 établissements, et a abouti à des recherches révolutionnaires publiées dans 30 publications scientifiques de premier plan.

« BIRAX est un partenariat qui célèbre l’excellence scientifique, encourage la collaboration et, au final, rapproche les gens et les pays », a déclaré l’ambassadeur britannique en Israël, David Quarrey, lors de l’événement.

Le programme est une initiative conjointe du British Council, du UK Science and Innovation Network (SIN), de l’ambassade britannique en Israël, de la Pears Foundation et de l’United Jewish Israel Appeal.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...