Le soldat touché par une pierre lancée par d’autres soldats a repris conscience
Rechercher

Le soldat touché par une pierre lancée par d’autres soldats a repris conscience

Les autres soldats affirment avoir lancé des pierres par ennui et touché Daniel Marder par accident, qui n'a été conduit à l'hôpital que plusieurs heures plus tard

Daniel Marder, un soldat israélien en poste dans le nord, a été blessé à la tête après avoir été frappé par une pierre lancée par un autre soldat, le 4 août 2019. (Crédit)
Daniel Marder, un soldat israélien en poste dans le nord, a été blessé à la tête après avoir été frappé par une pierre lancée par un autre soldat, le 4 août 2019. (Crédit)

Un soldat israélien qui a souffert d’un grave traumatisme crânien après avoir été touché à la tête par une pierre lancée par d’autres soldats a repris conscience mercredi, un jour après avoir été hospitalité.

Le sergent Daniel Marder, un soldat de l’artillerie en poste dans le nord du pays, a été blessé mardi après que plusieurs camarades lui ont lancé des pierres alors qu’il sortait des toilettes de sa base, d’après le site d’information Ynet citant une enquête préliminaire de Tsahal.

Selon les informations, malgré un saignement à la tête, Marder n’a pas été envoyé pour se faire soigner pendant plusieurs heures jusqu’à ce qu’il se plaigne de maux de tête et de désorientation.

Une infirmière du centre médical de Galilée Nahariya a déclaré à Ynet que Marder était « dans un état très grave quand il est arrivé ici », et les docteurs ont « réussi à lui sauver la vie à la dernière minute ».

S’il n’est pas encore prévu que Marder sorte de l’hôpital, son état s’améliore lentement, et il a pu reconnaître des membres de sa famille.

« Nous avons lancé des pierres sur… des toilettes par ennui », a déclaré un des soldats à la Douzième chaîne mercredi. « Je ne pensais pas qu’il y avait quelqu’un ».

« Un secouriste est arrivé, lui a bandé la tête et pensait que tout allait bien, c’est seulement après qu’il a vomi qu’ils se sont dit que quelque chose n’allait pas et qu’ils l’ont évacué » vers l’hôpital, a relaté le soldat.

Les parents de Marder ont déclaré à Ynet qu’alors que l’armée avait dit qu’elle « ferait tout pour nous aider », personne ne s’est excusé.

La police militaire a ouvert une enquête sur l’incident, et les conclusions seront transmises au procureur général militaire qui les examinera.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...