Le soutien centenaire de la Chine au sionisme ressurgit dans une lettre
Rechercher

Le soutien centenaire de la Chine au sionisme ressurgit dans une lettre

Dans un document de la collection de la Bibliothèque nationale, le chef pré-communiste Dr Sun Yat-sen qualifie le sionisme de "l'un des plus grands mouvements de l'époque actuelle"

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Sun Yat-sen, le père de la nation chinoise, dont la lettre exaltant le sionisme a été récemment découverte en 2021 à la Bibliothèque nationale d'Israël. (Autorisation Bibliothèque nationale d'Israël)
Sun Yat-sen, le père de la nation chinoise, dont la lettre exaltant le sionisme a été récemment découverte en 2021 à la Bibliothèque nationale d'Israël. (Autorisation Bibliothèque nationale d'Israël)

Une lettre centenaire de soutien au sionisme, du leader chinois pré-communiste Dr Sun Yat-sen, a récemment fait surface à la Bibliothèque nationale d’Israël.

Connu comme le père de la nation chinoise, Sun a qualifié le sionisme de « l’un des plus grands mouvements de l’époque actuelle ».

Les mots de Sun ont été écrits dans une lettre de 1920 qu’il a envoyée à N.E.B. Ezra, un éminent éditeur et auteur sioniste de Shanghai.

Sun a été le premier président provisoire de la République de Chine, établie en 1912 après la chute de la dernière dynastie impériale, avant la guerre civile chinoise et la révolution communiste. Son soutien au sionisme est bien documenté et le texte de la lettre était connu auparavant.

La lettre écrite en 1920 par Sun Yat-sen, père de la nation chinoise, exaltant le mouvement sioniste moderne. (Autorisation Bibliothèque nationale d’Israël)

Dans la lettre, Sun dit : « Tous les amoureux de la démocratie ne peuvent que soutenir de tout cœur et accueillir avec enthousiasme le mouvement visant à restaurer votre merveilleuse et historique nation. »

Le destinataire de la lettre, N.E.B. Ezra, est un universitaire, écrivain, éditeur et activiste juif qui a vécu la plus grande partie de sa vie à Shanghai et est né à Lahore (Pakistan actuel). En plus d’avoir fondé l’Association sioniste de Shanghai, il a édité son porte-voix, le journal Israel’s Messenger, pendant des décennies.

Le professeur Gao Bei, un expert de la communauté juive de Shanghai au XXe siècle, a déclaré que la lettre est un document fondamental qui met en lumière le soutien précoce du gouvernement nationaliste chinois à la cause sioniste.

Sun et d’autres membres de la direction chinoise ont entretenu des relations chaleureuses avec les communautés et les personnalités juives locales et internationales, dont beaucoup ont été cultivées pendant les années d’exil avant la chute définitive de la dynastie Qing. Leur soutien au mouvement sioniste découlait de considérations à la fois idéologiques et pratiques.

L’exemplaire original signé n’a été redécouvert qu’aujourd’hui, plus d’un siècle après sa rédaction, dans le cadre d’une initiative majeure de la Bibliothèque nationale visant à examiner et à détailler des millions d’éléments de ses collections d’archives, y compris des papiers personnels, des photographies et des documents de nombreuses personnalités du XXe siècle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...