Le taux de positivité dépasse les 3 % : « Nous n’observons pas de ralentissement »
Rechercher

Le taux de positivité dépasse les 3 % : « Nous n’observons pas de ralentissement »

Nachman Ash affirme que la troisième injection aidera à lutter contre le coronavirus, mais que des rappels pourraient être nécessaires à tout moment

Le nouveau directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, au ministère de la Santé à Jérusalem le 13 juillet 2021. (Crédit : Flash90)
Le nouveau directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, au ministère de la Santé à Jérusalem le 13 juillet 2021. (Crédit : Flash90)

Le directeur général du ministère de la Santé, Nachman Ash, a déclaré dimanche matin que les nouvelles réglementations n’avaient pas encore permis de ralentir la propagation du coronavirus en Israël, alors que le pays est confronté à une résurgence de l’épidémie due à la propagation de la variante Delta.

Dimanche matin, le taux de positivité des personnes testées pour le COVID-19 était supérieur à 3 %, le taux le plus élevé enregistré depuis des mois.

Un jour après que le nombre total de cas graves de COVID-19 a dépassé les 200 pour la première fois depuis la mi-avril et qu’un nouveau record de cas quotidiens a été enregistré, M. Ash, s’adressant à la chaîne publique Kan, a déclaré que le ministère de la Santé craignait que la situation ne s’aggrave.

« Le taux de tests positifs a dépassé les 3 % et nous ne voyons pas de ralentissement de la morbidité », a déclaré Ash. « Nous surveillons les données. Je peux dire et rassurer que le nombre de personnes sous respirateur n’a pas beaucoup augmenté. Mais cela nous inquiète certainement. »

Selon les chiffres du ministère de la Santé dimanche matin, 2 080 cas de COVID-19 ont été confirmés samedi, et 3,17 % des 73 710 tests effectués se sont révélés positifs. Il y a eu 212 cas graves, soit 11 de plus qu’à minuit. Parmi eux, 42 personnes étaient dans un état critique, dont 37 sous ventilateur.

Le nombre de décès est passé à 6 474, avec un décès depuis minuit.

Des membres de l’équipe de l’hôpital Ziv au service du coronavirus à Safed le 28 juillet 2021 (Crédit : David Cohen/Flash90)

Au total, 874 807 cas confirmés de COVID ont été recensés dans le pays depuis le début de la pandémie.

Deux jours après qu’Israël a commencé à administrer les troisièmes injections de vaccin aux personnes de plus de 60 ans, M. Ash a déclaré que l’injection aiderait à lutter contre le virus, soulignant que des rappels seraient perpétuellement nécessaires.

« On s’attend à ce que cela réduise le nombre de patients dans un état grave dans les semaines à venir », a-t-il déclaré.

« Il est possible que le troisième vaccin dure plus longtemps… J’espère vraiment que nous n’aurons pas besoin d’un vaccin tous les six mois, et que cela pourrait être comme la grippe – un vaccin annuel », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...