Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

L’épouse du basketteur de la NBA Domantas Sabonis dit qu’il se convertit au judaïsme

Shashana Sabonis l'a annoncé lors d'une interview, ajoutant que le pivot des Kings de Sacramento étudiait, mangeait casher et avait assisté à une fête Chabad pour Pourim

Le rabbin Mendy Cohen est dépassé d'une bonne tête par le pivot des Kings, Domantas Sabonis, qui a assisté à la fête de Pourim Chabad de Sacramento le 7 mars 2023. (Autorisation : Chabad de Sacramento via la JTA)
Le rabbin Mendy Cohen est dépassé d'une bonne tête par le pivot des Kings, Domantas Sabonis, qui a assisté à la fête de Pourim Chabad de Sacramento le 7 mars 2023. (Autorisation : Chabad de Sacramento via la JTA)

JTA via J. – Lorsque les Kings de Sacramento affronteront les Golden State Warriors au premier tour des séries éliminatoires de la NBA, ils seront menés par leur pivot lituano-américain – et bientôt juif -, Domantas Sabonis.

Le All-Star de 26 ans est en effet, si l’on en croit son épouse juive, Shashana Sabonis (née Rosen), en train de se convertir au judaïsme.

« Nous n’en avons pas encore parlé [publiquement] », a-t-elle déclaré dans une interview cette semaine.

« Il aime [le judaïsme] et souhaite vraiment en faire partie. »

Sabonis étudie régulièrement par visioconférence avec le rabbin Erez Sherman, du Sinai Temple de Los Angeles.

Rabbin conservateur qui anime le podcast sportif « Rabbi on the Sidelines », Sherman a déclaré à J. que Sabonis était très sérieux dans son apprentissage du judaïsme.

« Après un triple-double contre les Houston Rockets, j’ai reçu un texto de lui me disant : ‘Salut, pourrions-nous trouver du temps pour étudier ensemble ?’ Je me suis demandé si c’était vrai », confie Sherman.

« Il pose toujours des questions. Il mange casher, et quand il est à Vilnius, il va chez les bouchers casher pour acheter du poulet. »

Bien que Sabonis soit très déterminé, explique sa femme, ses contraintes professionnelles l’empêchent de respecter toutes les mitsvot.

« Il doit prendre l’avion et faire certaines choses, mais il continue son apprentissage », poursuit Shashana.

« Nous avons célébré Pessah, nous célébrons le Shabbat. Nous ne conduisons pas et nous faisons le dîner de Shabbat chaque semaine. »

Le couple a été marié par un rabbin réformé en août 2021. Ils ont eu un fils aujourd’hui âgé d’un an, prénommé Tiger, et Shashana est enceinte de leur deuxième enfant.

Ils sont proches du rabbin Mendy Cohen, du mouvement Habad de Sacramento, confie Shachana. C’est lui qui leur a installé des mezouzot et qui a récité la Meguila, au moment de Pourim, après le match des Kings ce soir-là.

Sabonis a assisté à la fête de Pourim du mouvement Habad de Sacramento, cette année, et a signé de nombreux autographes. En décembre, il avait parrainé un cadeau de soufganiyot lors d’un match à domicile des Kings.

Shashana, qui a grandi à Los Angeles et a fréquenté des écoles juives, a déclaré que son mari appréciait le soutien qu’il avait reçu de la communauté juive.

« Les gens qui me suivent [sur les réseaux sociaux] peuvent voir que nous célébrons les fêtes et le Shabbat, et je pense que c’est amusant pour la communauté juive d’avoir ce lien avec le basketball », ajoute-t-elle.

Deux autres joueurs juifs sont actifs au sein de la NBA et de sa G League, en cours de développement : Deni Avdija, des Washington Wizards, et Ryan Turell de la Motor City Cruise.

L’an dernier, l’ex-joueur de la NBA Amare Stoudemire a démissionné de son poste d’entraîneur adjoint des Nets après deux saisons, invoquant des conflits avec sa pratique religieuse. Elevé dans le judaïsme, Stoudemire s’était converti au judaïsme orthodoxe en 2020.

Sabonis, qui mesure 2m 16 et est le fils du joueur de la NBA des Hall of Famer, Arvydas Sabonis, a connu une saison exceptionnelle pour sa deuxième année avec les Kings. Il a en effet contribué à propulser l’équipe en séries éliminatoires pour la première fois en 16 saisons et mis fin à la plus longue disette d’après-saison de toute l’histoire de la NBA.

Il a mené la ligue avec une moyenne de 12,3 par match, tout en marquant une moyenne de 19,1 points par match, et il a été sélectionné pour sa troisième équipe All-Star. Drafté en 2016, il a par le passé joué pour les Indiana Pacers et les Oklahoma City Thunder.

Shashana a fait savoir que son mari préparait activement la série Warriors, qui débute le 15 avril au Golden 1 Center de Sacramento, et n’était donc pas disponible pour une interview.

Comment pense-t-elle que les Kings vont jouer contre les Warriors, champions en titre ?

« [Les Kings] vont gagner en six matchs, estime-t-elle. « C’est une excellente équipe, vraiment déterminée à gagner. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.