Les conflits au Moyen-Orient dopent les exportations d’armes légères bulgares
Rechercher

Les conflits au Moyen-Orient dopent les exportations d’armes légères bulgares

La plupart des armes commandées par l'Arabie saoudite et les Etats-Unis servent à approvisionner des groupes combattants qu'ils soutiennent

Photo illustrative de munitions (Crédit : Pierre Terdjman/Flash90)
Photo illustrative de munitions (Crédit : Pierre Terdjman/Flash90)

Les exportations d’armes légères bulgares ont augmenté de 60 % en 2016 par rapport à 2015, retrouvant leurs plus hauts niveaux de l’époque communiste grâce aux conflits au Proche et Moyen-Orient, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

A plus de 1 milliard d’euros, les exportations d’armes légères, munitions et roquettes dépassent la moyenne de 800 millions de dollars (670 millions d’euros) enregistrée à l’époque ou le pays approvisionnait notamment des régimes ou mouvements pro-soviétiques au Moyen-Orient et en Afrique.

La moitié des exportations ont été destinées en 2016 à l’Irak et à l’Arabie saoudite, pour 259 et 239 millions d’euros respectivement.

Ces deux pays sont suivis par les Etats-Unis (98 millions), l’Afghanistan (55 millions), la Croatie, l’Azerbaïdjan, l’Inde, l’Egypte et la Russie, selon le rapport annuel de la commission interministérielle chargée du contrôle des exportations.

Les experts considèrent que la plupart des armes commandées par l’Arabie saoudite et les Etats-Unis servent à approvisionner des groupes combattants soutenus par ces pays, notamment en Syrie et au Yemen.

La Bulgarie produit en effet « des modèles russes pas chers et faciles à manier », même s’ils ne sont pas les plus modernes, a rappelé à l’AFP l’expert bulgare Tihomir Bezlov.

Les Etats-Unis ont ainsi reconnu que des entreprises américaines avaient acheté à la Bulgarie des munitions destinées aux « entraînements » de l’opposition syrienne.

Une étude des munitions utilisées par le groupe Etat islamique dans le nord de l’Irak et de la Syrie, effectuée en 2014 par le centre d’analyse britannique Conflict Armement Research, avait par ailleurs conclu qu’un quart d’entre elles avaient été produites en Bulgarie.

Les exportations d’armes bulgares étaient tombées à 235 millions d’euros en 2013.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...