Les forces palestiniennes et israéliennes évitent un attentat près de Hébron
Rechercher

Les forces palestiniennes et israéliennes évitent un attentat près de Hébron

La sécurité palestinienne a transmis à l’armée une information sur un important engin explosif placé sur un checkpoint

Des soldats israéliens à un checkpoint de Hébron, en Cisjordanie, devant le quartier juif de Tel Rumeida, le 21 septembre 2016. Illustration. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des soldats israéliens à un checkpoint de Hébron, en Cisjordanie, devant le quartier juif de Tel Rumeida, le 21 septembre 2016. Illustration. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

Les forces de sécurité palestiniennes ont transmis aux forces israéliennes une information sur un important engin explosif qui prendrait pour cible l’armée israélienne dans la région de Hébron, ont annoncé dimanche des sources sécuritaires palestiniennes.

La bombe, composée d’une charge explosive attachée à une grande bonbonne de gaz, était cachée près du checkpoint de Mishtara, à la lisère de la ville du sud de la Cisjordanie.

La bombe a été retrouvée sur le site du checkpoint, contrôlé par la sécurité palestinienne.

Elle a été désamorcée par les démineurs de la police israélienne vendredi soir, ont confirmé des responsables israéliens.

Les forces israéliennes conduisent une explosion contrôlée d'une bombe retrouvée près d'un chekpoint de Hébron, le 4 novembre 2016. (Crédit : capture d'écran Ynet)
Les forces israéliennes conduisent une explosion contrôlée d’une bombe retrouvée près d’un chekpoint de Hébron, le 4 novembre 2016. (Crédit : capture d’écran Ynet)

Une vidéo de la détonation publiée par le site d’informations Ynet montre une importante boule de feu qui s’élève dans le ciel nocturne, pendant que des spectateurs palestiniens crient « Allahu akbar ».

Malgré l’impasse diplomatique, les forces de sécurité israéliennes et palestiniennes coopèrent en Cisjordanie.

Pour les responsables des deux parties, la coopération est un élément crucial pour combattre les violences et garder en échec le groupe terroriste du Hamas.

Les responsables palestiniens ont annoncé avoir arrêté un suspect, un Palestinien du village de Salfit, dans le nord de la Cisjordanie.

Il a étudié dans les Balkans ces deux dernières années, et aurait pu y être recruté par un groupe terroriste, a déclaré la source sans fournir plus de précision.

La région de Hébron a été un point chaud de violence cette dernière année, qui a connu plusieurs mois d’affrontements intenses et d’attaques palestiniennes quasi quotidiennes contre des soldats et des civils israéliens.

Entre octobre 2015 et octobre 2016, 36 Israéliens, deux Américains et un Erythréen ont été assassinés dans des attaques au couteau, à main armée et à la voiture bélier.

Selon les chiffres de l’AFP, 238 Palestiniens, un Jordanien et un migrant soudanais ont également été tués, la plupart d’entre eux pendant qu’ils menaient des attaques contre des Israéliens, selon Israël, et beaucoup d’autres pendant des affrontements avec les troupes en Cisjordanie et à la frontière gazaouie, ainsi que pendant des bombardements israéliens sur la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...