Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Les grands-parents du nouvel élu de Long Island n’ont pas fui les nazis

Des documents montrent que les grands-parents maternels de George Santos sont nés au Brésil, parmi d'autres mensonges révélés par la presse

George Santos, alors candidat républicain au 3e district du Congrès de New York, faisant campagne devant un magasin Stop and Shop, à Glen Cove, à New York, le 5 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Mary Altaffer)
George Santos, alors candidat républicain au 3e district du Congrès de New York, faisant campagne devant un magasin Stop and Shop, à Glen Cove, à New York, le 5 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/Mary Altaffer)

JTA – Lorsque le New York Times a rapporté en début de semaine que la quasi-totalité du curriculum vitae de George Santos, récemment élu député républicain de Long Island, semblait n’être que pure invention, il a laissé intact un détail : sa revendication d’un héritage juif.

Sur son site Internet, Santos a déclaré que ses grands-parents maternels avaient fui les nazis lorsqu’ils sont arrivés au Brésil. Il a également déclaré qu’il comptait comme siennes les « croyances d’origine juive » de sa mère, ainsi que le catholicisme de son père.

La Jewish Telegraphic Agency a rapporté lundi que l’affirmation de Santos selon laquelle sa mère était juive ne reposait sur aucune preuve et était suspecte compte tenu de son nom de famille, courant chez les catholiques brésiliens, et de sa notice nécrologique (en ligne), qui ne faisait mention d’aucune origine juive.

« Je l’ai interrogé à ce sujet. Il s’identifie comme Juif », avait déclaré à la JTA le chef de la Coalition juive républicaine, qui avait fait l’éloge de Santos comme l’un des deux nouveaux juifs républicains au Congrès.

Aujourd’hui, le Forward a identifié des documents indiquant que les grands-parents de Santos n’avaient en aucun cas fui les nazis. La prétention de Santos d’être un descendant de réfugiés de la persécution nazie est, semble-t-il, également un mensonge.

Les deux grands-parents maternels de Santos sont nés au Brésil, selon les documents identifiés par le Forward, qui a également obtenu un article d’un journal brésilien de 1954 indiquant que son arrière-grand-père avait immigré de Belgique en 1884. L’arrière-grand-père était inscrit dans les registres de l’église à l’occasion du mariage de sa fille en 1928, selon le Forward, qui a obtenu une photographie de la famille au Brésil, qui semble dater du début du XXe siècle.

L’élu George Santos, un Républicain de New York, prenant la parole lors de la réunion annuelle de la Coalition juive républicaine, à Las Vegas, le 19 novembre 2022. (Crédit : AP Photo/John Locher)

Le site web Jewish Insider, quant à lui, a obtenu des documents provenant d’une base de données d’identification civile nationale brésilienne, ce qui met à mal l’histoire de Santos. De plus, CNN a examiné de nombreuses bases de données sur les personnes persécutées par les nazis et n’a trouvé aucune trace de la famille de Santos.

« Il n’y a aucun signe d’héritage juif et/ou ukrainien et aucune indication de changement de nom en cours de route », a déclaré à CNN Megan Smolenyak, généalogiste professionnelle, après avoir effectué des recherches sur la généalogie de Santos.

Robert Zimmerman, le Démocrate qui a cédé sa place à Santos après avoir perdu de 8 points, a déclaré au Forward que les inventions apparentes de Santos concernant son héritage juif étaient particulièrement déplacées, sans compter la série d’affirmations vraisemblablement fausses sur sa carrière, son parcours éducatif et jusqu’à son adresse.

« Qu’il mente au sujet de la Shoah pour essayer de se promouvoir, ce n’est pas offensant, c’est malsain et obscène », a déclaré Zimmerman au Forward. « C’est l’une des choses les plus viles que l’on puisse faire, utiliser l’une des plus grandes tragédies du monde, la mort de 6 millions de personnes, comme un coup politique. »

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles quelqu’un peut mentir sur son identité juive. Certaines personnes revendiquent faussement leur identité juive par désir de s’identifier à ceux qui sont opprimés. Il peut également y avoir des raisons opportunistes, pour bénéficier d’avantages réservés aux Juifs. Certaines personnes mentent tout simplement sans vergogne, sur toutes sortes de sujets, selon des chercheurs qui ont découvert que 5 % des personnes déclarent dire 50 % de mensonges. (Ce chiffre a récemment été rapporté dans un article du New York Times en lien avec l’ancien chef du National Yiddish Theatre Folksbiene, qui avait démissionné après que son propre curriculum vitae totalement faux eut été révélé).

Santos n’a pas donné d’explications sur ce qui a motivé ses nombreux mensonges, qui ont troublé certains mais qui n’ont été rapportés – dans leur intégralité – qu’après son élection. Il n’a pas répondu aux efforts de la JTA pour le joindre par de multiples voies lundi et n’a, depuis, pas fait de commentaires publics.

Robert Zimmerman, alors candidat démocrate pour le 3e district du Congrès de New York, tenant une conférence de presse à Great Neck, à New York, le 7 novembre 2022. (AP Photo/John Minchillo)

Mais il est clair que le fait de revendiquer une identité juive aurait pu facilement être considéré comme un argument de poids dans le 3e district du Congrès de New York, où vit une importante population juive orthodoxe en pleine expansion. Zimmerman, quant à lui, est bien Juif.

La Coalition juive républicaine, qui a accueilli Santos lors d’une cérémonie d’allumage de bougies pour la fête de Hanoukka la nuit précédant la publication de l’article du New York Times, a modifié sa précédente attitude nonchalante concernant les origines de Santos.

Le groupe « est conscient des allégations faites à l’encontre du membre élu du Congrès, George Santos, et nous avons contacté son bureau pour vérifier si elles sont vraies », a déclaré le PDG Matt Brooks mercredi. « Ces allégations, si elles sont vraies, sont profondément troublantes. Étant donné leur gravité, le membre élu du Congrès doit fournir une explication au public, et nous sommes impatients de l’entendre. »

Dans le même temps, l’examen des affirmations de Santos se poursuit, avec de nouvelles informations remettant en question son auto-identification comme ayant été ouvertement homosexuel pendant plus de dix ans. Le Daily Beast a annoncé jeudi que Santos n’avait pas révélé son mariage avec une femme dont il a divorcé en 2019, et a déclaré qu’il n’avait pas été en mesure de trouver un acte de mariage avec l’homme que Santos affirme être son mari.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.