Les incendies se poursuivant, Israël renforce la fermeture de Kerem Shalom
Rechercher

Les incendies se poursuivant, Israël renforce la fermeture de Kerem Shalom

Le ministère de la Défense a annoncé l'interdiction de la livraison de fioul à Gaza jusqu'à dimanche ; l'importation de nourriture et de médicaments reste autorisée

Le point de passage Kerem Shalom qui relie la bande de Gaza et Israël, le 7 juin 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Le point de passage Kerem Shalom qui relie la bande de Gaza et Israël, le 7 juin 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Le bureau du ministre de la Défense Avigdor Liberman a déclaré lundi qu’Israël va limiter l’importation de biens vers la bande de Gaza, en réponse aux attaques incendiaires continues depuis l’enclave côtière.

Entre mardi et dimanche, aucune livraison de fioul ne sera effectuée via le point de passage de Kerem Shalom. L’approvisionnement en nourriture et en médicament se poursuivra, mais nécessitera des autorisations explicites d’Israël.

Par ailleurs, la zone de pêche sur la côte méditerranéenne de Gaza sera réduite de 6 à 3 milles.

Le bureau de Liberman a fait savoir que les restrictions ont été renforcées face « aux tentatives terroristes continues » du Hamas, qui autorise, encourage et participe au lancement de dispositifs aériens incendiaires et explosifs vers Israël.

Les incendies se sont poursuivis lundi. Sept incendies ont été signalés dans la région d’Eshkol.

Ces nouvelles restrictions viennent s’ajouter à celles imposées par Israël la semaine dernière, qui consistaient en un arrêt de l’exportation des produits de Gaza et de l’importation de la majorité des biens vers l’enclave. L’armée a déclaré que cette fermeture continuera tant que les Palestiniens persistent à lancer des cerfs-volants et des ballons incendiaires en Israël.

Comme ils l’ont fait à l’annonce des premières restrictions, le Hamas a qualifié cette restriction de « crime contre l’humanité ». Il a déclaré que les nouvelles contraintes reflètent les « intentions [d’Israël] d’intensifier le blocus sur Gaza et de commettre davantage de crime contre ses résident » et a appelé la communauté internationale à réagir.

Les attaques incendiaires de Gaza ces derniers mois ont brûlé des milliers d’hectares de forêts, de champs et de pâturages dans le sud d’Israël, et ont causé des dégâts estimés à plusieurs millions de shekels.

L’Union européenne a critiqué cette décision, affirmant qu’elle « attend d’Israël qu’il revienne sur ces décisions », qui sont susceptibles « d’aggraver la situation économique déjà précaire à Gaza ».

Kerem Shalom est le seul point de passage de marchandises entre Gaza et Israël. La bande de Gaza fait l’objet d’un blocus strict depuis onze ans. Israël affirme que ce  blocus est nécessaire pour empêcher le groupe armée d’importer des armes. L’Egypte a également renforcé le point de passage de Rafah vers le Sinaï et le laisse pratiquement toujours fermé.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a expliqué qu’Israël prenait diverses mesures pour exercer une pression sur le Hamas, et que la fermeture de Kerem Shalom en était une.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...