Les laboratoires israéliens presque à court de réactif pour les tests au virus
Rechercher

Les laboratoires israéliens presque à court de réactif pour les tests au virus

Le ministère de la Santé a déclaré jeudi qu'il avait testé plus de 7 883 personnes ces dernières 24 heures

Un employé du Magen David Adom sur un site de drive-in pour collecter des échantillons en vue de tests de coronavirus, Tel-Aviv, 20 mars 2020. (Tomer Neuberg/Flash90)
Un employé du Magen David Adom sur un site de drive-in pour collecter des échantillons en vue de tests de coronavirus, Tel-Aviv, 20 mars 2020. (Tomer Neuberg/Flash90)

Les laboratoires produisant des kits de test du coronavirus en Israël ont annoncé qu’il leur restait assez de réserve pour continuer à faire des tests pendant deux jours, selon un reportage de jeudi.

Etant donné le grand nombre de tests pratiqués ces derniers jours, les laboratoires sont presque à court de réactifs – les substances utilisées pour les analyses chimiques – nécessaires pour les tests, a annoncé la Douzième chaîne.

Le responsable du laboratoire a déclaré que les chercheurs avaient prévenu les autorités de la pénurie, mais qu’ils n’avaient pas eu de réponse des responsables gouvernementaux sur la manière de régler ce problème.

Jeudi, le ministère de la Santé a déclaré qu’il avait testé plus de 7 883 personnes ces dernières 24 heures.

A LIRE : Covid-19 : Plus de 20 vaccins et de multiples traitements en développement

Il s’agissait d’une forte augmentation pour un système de test dont le compteur était resté bloqué entre 5 000 et 5 700 tests effectués chaque jour la semaine dernière. De fait, il faut souligner que le système dû faire face à une série d’imprévus. Le Mossad a notamment rapporté des kits de test incomplets et il y a eu une suspension temporaire de la publication des résultats à cause d’erreurs de données.

Les autorités ont déclaré avoir pour objectif d’effectuer au moins 10 000 tests par jour. Mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné au ministère de la Défense d’acheter assez de kits pour réaliser au moins 30 000 tests par jour.

Un urgentiste du service médical d’urgence israélien du Magen David Adom tend un tampon pour réaliser un prélèvement afin d’effectuer un test du coronavirus sur un site en drive-in dans la ville israélienne de Tamra, le 31 mars 2020. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Actuellement, les tests sont réservés aux personnes présentant des symptômes qui ont contacté les services sanitaires pour déclarer leur état de santé.

Les gens rentrés en Israël en provenance de zones fortement touchées par l’épidémie de coronavirus sont entrés dans le pays sans passer de test, sauf s’ils demandaient à le faire.

Ces derniers jours, les autorités sanitaires ont renforcé les tests dans les communautés arabes à travers le pays.

Plus tôt cette semaine, des informations non-confirmées ont rapporté que le ministère de la Santé mènerait des tests au hasard dans des supermarchés. Après la publication de ces informations, d’autres articles de presse ont rapidement annoncé que le programme pilote avait été annulé par crainte que les Israéliens cherchant à se faire tester se rendraient en masse aux supermarchés.

Jeudi matin, le ministère de la Santé a annoncé que le décompte des personnes infectées par le coronavirus atteignait maintenant les 6 211 cas, avec une augmentation de 620 cas au cours des dernières 24 heures. 33 personnes sont décédées de la maladie.

Il y avait 107 personnes dans état grave, dont 83 patients sous respiration artificielle, et 127 personnes en état modéré. 289 personnes ont guéri du virus, et le reste présentait des symptômes légers ou aucun symptôme.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...