Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Les lauréats 2023 du Prix Dan David, grand prix pour la recherche historique

À une époque où le soutien aux sciences humaines diminue, le prix Dan David veut soutenir la prochaine génération d'historiens, d'archéologues, de conservateurs et d'humanistes

Jimmy Wales, acceptant le prix Dan-David à l'université de Tel Aviv, en 2015. (Crédit : Shani Evenstein / CC BY-SA 4.0)
Jimmy Wales, acceptant le prix Dan-David à l'université de Tel Aviv, en 2015. (Crédit : Shani Evenstein / CC BY-SA 4.0)

Le prix Dan David, le plus grand prix d’histoire au monde, a annoncé ce mercredi ses lauréats pour l’année 2023 : neuf universitaires et praticiens en début ou en milieu de carrière, dont le travail éclaire le passé de manière audacieuse et créative. Chacun des lauréats, qui travaillent au Kenya, en Irlande, au Danemark, en Israël, au Canada et aux États-Unis, recevra ainsi 300 000 dollars en reconnaissance de ses réalisations et pour soutenir ses projets futurs.

« Nos lauréats représentent une nouvelle génération d’historiens », a déclaré Ariel David, membre du conseil d’administration du prix et fils du fondateur. « Ils modifient notre compréhension du passé en posant de nouvelles questions, en ciblant des sujets peu étudiés et en utilisant des méthodes innovantes. Nombre des lauréats que nous récompensons aujourd’hui n’en sont qu’au début de leur carrière, mais ils ont déjà remis en question notre conception de l’histoire. Comprendre le passé, dans toute sa complexité, est essentiel pour éclairer le présent et relever les défis de l’avenir. »

Les lauréats du prix Dan David 2023 sont : Saheed Aderinto, université internationale de Floride ; Ana Antic, université de Copenhague ; Karma Ben Johanan, université hébraïque de Jérusalem ; Elise Burton, université de Toronto; Adam Clulow, université du Texas à Austin ; Krista Goff, université de Miami ; Stephanie Jones-Rogers, université de Californie à Berkeley ; Anita Radini, University College, Dublin ; et Chao Tayiana Maina, historienne publique basée au Kenya.

Parmi ces lauréats figurent ceux qui redéfinissent la manière dont les étudiants et le public peuvent s’intéresser à l’histoire, notamment un professeur qui développe des jeux vidéo et la réalité virtuelle pour immerger le public dans différentes époques, et un historien public qui utilise les technologies numériques pour révéler des récits historiques précédemment cachés ou oubliés au Kenya.

Le prix récompense également les chercheurs qui emploient des méthodologies innovantes, comme l’analyse de la plaque dentaire pour comprendre les conditions de travail dans le passé, et l’histoire de la génétique, de l’anthropologie physique, de la biologie de l’évolution et de la biomédecine au Moyen-Orient.

À une époque où le soutien aux sciences humaines diminue, le prix Dan David veut soutenir la prochaine génération d’historiens, d’archéologues, de conservateurs et d’humanistes numériques exceptionnels. Ainsi, chaque année, jusqu’à neuf chercheurs reçoivent 300 000 dollars chacun en reconnaissance de leurs réalisations et pour soutenir leurs projets.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.