Les officiels de l’AP saluent Kuntar : un « héros » et un « symbole »
Rechercher

Les officiels de l’AP saluent Kuntar : un « héros » et un « symbole »

L’élite palestinienne a parlé du meurtrier d’un enfant israélien reconnu coupable comme d’un « défenseur de la liberté », un phare pour les générations futures

Samir Kuntar lors d'une interview dans les environs de Beyrouth, le 22 octobre 2008. A l'arrière-plan, un portrait du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei (Crédit : Joseph Barrak / AFP)
Samir Kuntar lors d'une interview dans les environs de Beyrouth, le 22 octobre 2008. A l'arrière-plan, un portrait du guide suprême iranien, l'ayatollah Ali Khamenei (Crédit : Joseph Barrak / AFP)

Le terroriste Samir Kuntar, qui a été tué en Syrie la semaine dernière dans une frappe aérienne largement attribuée à Israël, a été salué ces derniers jours comme un héros par les officiels de l’Autorité palestinienne (AP) et du Fatah.

Les commentaires des dirigeants de l’AP de ces derniers jours, publiés jeudi par Palestinian Media Watch, saluent Kuntar, un « héros », un « martyr » et un défenseur de « la liberté et de l’honneur ».

Le ministre palestinien des Affaires des Prisonniers, Issa Karake, a affirmé mardi : « Le martyr Samir Kuntar est un symbole palestinien. »

« Nous n’oublierons pas tes actes héroïques et ton sacrifice, et nous parlerons de toi avec toutes les générations futures. Nous leur dirons : Kuntar a fait mordre la poussière à l’occupant », a reporté l’agence de presse Maan, citant Karake.

Tawfiq Tirawi, membre du comité central du Fatah, a déclaré lundi que l’assassinat de Kuntar était « un crime haineux », et a étendu ses « chaleureuses condoléances » à sa famille, selon le journal Al-Hayat Al-Jadida.

Le Dr. Wasel Abu Yusuf, membre du comité exécutif de l’organisation de libération de la Palestine, a déclaré au journal que Kuntar « croyait au concept de résistance et l’a implémenté en Palestine depuis sa jeunesse, dans l’opération héroïque de Nahariya. »

Un invité de la télévision palestinienne officielle a parlé de Kuntar comme d’ « un grand combattant » qui défendait « la liberté, l’honneur, et la lutte nationale palestinienne. »

Abbas Zaki, membre du comité central du Fatah, a écrit dans une lettre de condoléance au dirigeant du Hezbollah Hassan Nasrallah que Kuntar était un « héros national, un des chevaliers exceptionnels, supérieur parmi les prisonniers, martyr de la résistance libanaise et martyr de Palestine… Que lui soit réservé la gloire au paradis avec le prophète et les orateurs de vérité. »

Les Palestiniens ont rendu mardi hommage à Kuntar dans une cérémonie à Ramallah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...