Les réseaux sociaux ont été inondés de vidéos sur les intempéries
Rechercher

Les réseaux sociaux ont été inondés de vidéos sur les intempéries

Un homme de 38 ans a été tué mercredi - il s'agissait de la septième victime de la saison - dans la ville du nord de Nahariya

Un camion militaire évacue des citoyens israéliens sur une route inondée dans la ville du nord d'Israël de Nahariya lors d'une journée orageuse d'hiver, le 8 janvier 2020. Photo par Meir Vaknin/Flash90
Un camion militaire évacue des citoyens israéliens sur une route inondée dans la ville du nord d'Israël de Nahariya lors d'une journée orageuse d'hiver, le 8 janvier 2020. Photo par Meir Vaknin/Flash90

Mercredi, les réseaux sociaux ont été inondés de photos et de vidéos de rues, maisons et rivières israéliennes débordant à cause des pluies torrentielles qui ont frappé le pays. Les infrastructures d’évacuation des eaux n’ont pas pu faire face aux pluies diluviennes dans de nombreuses villes.

La tempête a déversé sur certaines zones jusqu’à 80 millimètres d’eau en quelques heures. De nombreux cours d’eau et rivières ont eu le courant le plus fort depuis des années.

Les pluies ont causé des inondations importantes à Nahariya, une ville côtière d’environ 50 000 habitants située à proximité de la frontière libanaise.

Un homme de 38 ans a été tué mercredi – il s’agissait de la septième victime de la saison – dans la ville du nord. Il a été emporté par les eaux alors qu’il tentait de sauver d’autres passagers d’un véhicule qui s’était renversé dans un trou d’eau, a déclaré la police.

On a eu recours à des tracteurs et des véhicules militaires pour aider à transporter les résidents dans des rues pleines d’eau, alors que certaines personnes ont été prises au piège par la montée des eaux.

Plus tôt, des services d’urgence ont sauvé 15 enfants d’une crèche inondée dans la ville.

Des dizaines de chiens ont été sauvés d’un refuge animal de la ville qui avait été inondé, a rapporté le site d’information Ynet.

Des pluies torrentielles se sont abattues sur la ville portuaire de Haïfa. Environ 50 millimètres sont tombés aux premières heures du matin, entraînant des inondations qui ont paralysé de nombreuses rues dans la ville et les zones environnantes.

Certains conducteurs et passagers ont dû être secourus après que leurs véhicules ont été piégés sur des routes inondées.

Des inondations sur des voies ferrées ont conduit les chemins de fer israélien à annuler tout le trafic au nord de la gare centrale Hashmona de Haïfa.

Les élèves d’une école locale ont été mis à l’abri dans les étages supérieurs après que le rez-de-chaussée de l’établissement a été inondé.

L’Autorité israélienne de la nature et des parcs a fermé certains chemins de randonnée proches de rivières à cause des fortes pluies. Selon certaines prévisions, des ruisseaux pourraient sortir de leur lit.

Certains résidents ont eu recours à des mesures désespérées – avec une efficacité discutable – pour essayer de se débarrasser de l’eau.

Et bien sûr, ce ne serait pas des réseaux sociaux sans quelques plaisanteries.

Deux jeunes personnes sont décédées samedi à Tel Aviv après avoir été piégées dans un ascenseur inondé. Les intempéries devraient durer jusqu’à vendredi.

Selon les prévisions météorologiques, les vents puissants devraient se calmer vendredi et la pluie diminuer samedi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...