Rechercher

L’État australien de Victoria interdit l’exposition publique de croix gammées nazies

Les contrevenants sont passibles d'amendes et d'un an de prison ; d'autres États devraient suivre ; les groupes juifs se félicitent de cette évolution

Illustration : Le logo en forme de croix gammée d'un groupe néonazi trouvé sur les portes d'entrée de l'Emmy Monash Aged Care dans le sud-est de Melbourne, en Australie, en janvier 2019. (Crédit: Commission anti-diffamation)
Illustration : Le logo en forme de croix gammée d'un groupe néonazi trouvé sur les portes d'entrée de l'Emmy Monash Aged Care dans le sud-est de Melbourne, en Australie, en janvier 2019. (Crédit: Commission anti-diffamation)

JTA – L’État australien de Victoria, qui comprend la ville de Melbourne, a interdit l’affichage public de croix gammées nazies, s’attirant les éloges des groupes juifs.

La loi, qui a été adoptée mardi, prévoit des pénalités de 22 000 dollars australiens et 12 mois de prison pour l’affichage de la croix gammée nazie. Elle entrera en vigueur dans six mois, au terme d’une campagne nationale de sensibilisation du publique.

Dvir Abramovich, président de l’Anti-Defamation Commission, une organisation juive fondée pour lutter contre l’antisémitisme, voit dans l’adoption de la loi le résultat de cinq années d’efforts, la qualifiant de « moment triomphant » pour tous les Victoriens.

D’autres groupes confessionnels ont également salué le projet de loi, car il mentionne des cadres religieux et culturels spécifiques où les croix gammées sont autorisées. Le symbole représente la paix et le bien-être pour les communautés bouddhistes, hindoues, jaïnes et autres.

Trois autres États australiens devraient suivre en interdisant l’exposition de symboles nazis : le Queensland, la Tasmanie et la Nouvelle-Galles du Sud (où se trouve la ville de Sydney).

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...