Rechercher

L’ex-président mexicain traite une rivale juive de « juive bulgare »

Vicente Fox a insulté son adversaire politique, Claudia Sheinbaum, favorite des présidentielles 2024, avant de présenter des excuses à la communauté juive

Claudia Sheinbaum salue ses soutiens lors d'un rassemblement à Guadalajara, au Mexique, le 9 juillet 2023. (Crédit : Ulises Ruiz/AFP/Getty Images)
Claudia Sheinbaum salue ses soutiens lors d'un rassemblement à Guadalajara, au Mexique, le 9 juillet 2023. (Crédit : Ulises Ruiz/AFP/Getty Images)

L’ex-président mexicain Vicente Fox a présenté des excuses à la communauté juive après avoir traité de « juive bulgare » son adversaire politique, Claudia Sheinbaum, favorite des présidentielles de l’an prochain.

Populiste de droite et ex-dirigeant de Coca-Cola, Fox a été président du Mexique de 2000 à 2006. Il ne cesse de critiquer l’actuel président du pays, Andrés Manuel López Obrador, un homme de gauche, à l’occasion de ses apparitions publiques.

La semaine passée, lors d’une interview, il a critiqué la décision de López Obrador de ne plus payer les pensions des présidents retraités et l’a insulté, le traitant de « paresseux » qui « n’a rien à faire au gouvernement et même dans le pays », a rapporté le Los Angeles Times.

Sheinbaum et d’autres sommités du parti Morena de López Obrador ont condamné avec fermeté les propos de Fox, qui a ensuite démenti sur Twitter en traitant Sheinbaum de « juive bulgare » et Marcelo Ebrard, ex-ministre des Affaires étrangères également membre du parti Morena, de « snob français ».

Volontiers provocateur, Fox est membre du Parti d’action nationale – mouvement conservateur – qui a des liens étroits avec l’Église catholique.

« Le seul Mexicain est Xóchitl ! » a ajouté Fox, évoquant par là son favori à la Présidentielle, Xóchitl Gálvez, sénateur de l’Action nationale.

La famille du père de Sheinbaum a immigré de Lituanie et celle de sa mère, de Bulgarie. Ebrard a, pour sa part, des origines françaises.

Fox a plus tard présenté des excuses assurant de son « profond respect pour la communauté juive ».

L’ex-président mexicain Vincente Fox s’adresse à la presse avant de prononcer un discours devant le World Affairs Council, à Los Angeles, en Californie, le 27 septembre 2017. (Crédit : Mark Ralston / AFP)

Dans la course à l’investiture pour le parti Morena, cet épisode souligne les difficultés auxquelles fait d’ores et déjà face Sheinbaum en ce qui concerne son identité, alors même qu’elle n’évoque que rarement la question de ses origines.

Le L.A. Times indique qu’elle a déjà été traitée d’« étrangère » par des politiciens, ce à quoi elle a réagi en publiant sur Twitter son certificat de naissance.

Élue en 2018, Sheinbaum est la première maire juive de Mexico. Sa popularité n’a fait que croitre depuis lors, et elle a décidé de quitter son poste pour se présenter à l’investiture présidentielle contre le président sortant de son parti.

Elle est la principale concurrente de López Obrador au sein du parti Morena, qui choisira en septembre celui ou celle qui sera candidat aux élections en 2024.

Si elle est élue, Sheinbaum sera à la fois la première personne de confession juive et la première femme à la présidence du Mexique.

Agée de 60 ans, elle a eu une première carrière de professeure de physique et d’ingénierie. Elle a par ailleurs prêté son concours aux Nations Unies pour mener des recherches sur le changement climatique.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.