Israël en guerre - Jour 190

Rechercher

L’histoire du candidat juif d’American Ninja Warrior que l’on ne verra pas à l’écran

L'athlète Michael Neuman a encouragé les candidats handicapés de sa fondation avant de déclarer forfait pour pouvoir observer le Shabbat. Il a depuis été coupé au montage

Des membres de la Jewish Inspiration Foundation sur le tournage de 'American Ninja Warrior'. De gauche à droite : Chaya Ruth Weberman, Eli Casper, Ari Cohen, Esther Schwab et Aydra Jones. (Avec l'aimable autorisation de Leah Cohen via la JTA)
Des membres de la Jewish Inspiration Foundation sur le tournage de 'American Ninja Warrior'. De gauche à droite : Chaya Ruth Weberman, Eli Casper, Ari Cohen, Esther Schwab et Aydra Jones. (Avec l'aimable autorisation de Leah Cohen via la JTA)

JTA – Le 23 mars, Michael Neuman participe à une course d’obstacles pour l’émission de téléréalité de NBC « American Ninja Warrior ». L’émission montre des épreuves sportives éprouvantes comme celle des balançoires en corde, du saut à la perche ou des murs d’escalade, avec un impératif : il est interdit de tomber.

Dans les studios Universal de Los Angeles, il a retrouvé son ami Ari Cohen, un jeune homme de 20 ans atteint de trisomie 9 en mosaïque, maladie chromosomique rare souvent mortelle durant la première année de vie de l’enfant, du fait de malformations cardiaques congénitales.

Au milieu de son parcours, coiffé de sa kippa et d’un tee-shirt aux couleurs de sa Jewish Inspiration Foundation, Neuman fait un signe en direction de Cohen en disant : « Ari, je fais ça pour toi. Tu m’as appris que quand on tombe, on se relève. Et c’est ce que je fais. »

La mère d’Ari, Leah, qui siège au conseil d’administration de la Jewish Inspiration Foundation, est sur le plateau. Elle dit « Ce moment restera à jamais dans mon cœur ».

« J’ai regardé Michael et lui ai dit : ‘Michael, quoi qu’il advienne, tu as déjà gagné’ », a-t-elle déclaré à la Jewish Telegraphic Agency.

Cohen participe aux actions de la Jewish Inspiration Foundation de Neuman, qui vient depuis 2019 en aide aux jeunes juifs atteints de handicaps physiques grâce au sport. A 29 ans, Neuman, qui est psychothérapeute à Miami Beach, a déjà participé à l’émission de CBS « Million Dollar Mile » et utilisé une partie de ses gains pour créer sa fondation.

Les circonstances – des périodes de tournage difficilement compatibles avec l’observance du Shabbat, les normes de la télé-réalité ou encore les restrictions légales – font que ce joli moment entre Neuman et Cohen, lors de la course à obstacles, ne sera jamais diffusé, pas plus que les performances de Neuman, qui lui ont pourtant valu une place en demi-finale. En effet, les images de Neuman et les allusions à sa Jewish Inspiration Foundation ont été coupées lors du montage de l’épisode diffusé le 12 juin dernier, au grand désarroi de ses proches, qui attendaient avec impatience ces souvenirs de leurs enfants.

« Je me sens blessé et triste que ‘Ninja’ ait coupé tous ces moments. Mais je suis encore plus triste de ne même pas avoir de photos », regrette Cohen. « Et nous n’avons pas la vidéo de ce qu’a dit Michael, et qui est très important à mes yeux. »

« J’amène mon fils au gymnase. Suis-je inconsciente ?»

Tout commence le 15 décembre 2019. Sans savoir exactement à quoi s’attendre, Leah Cohen conduit Ari au premier événement de la Jewish Inspiration Foundation, à Boca Raton. Des bénévoles l’aident à grimper le long d’un mur d’escalade. La fondation organisera ensuite des entraînements, des courses de type Spartan et des compétitions pour enfants dans des gymnases, des stades ou des endroits plus inattendus, comme par exemple Disney World.

« J’ai emmené mon fils à une course d’obstacles. Étais-je inconsciente ? » se rappelle Cohen.

« À partir de ce moment, la vie d’Ari a complètement changé. »

Les Cohen font la connaissance d’Eli Casper, qui habite lui aussi Boca Raton, fait du bénévolat pour la Jewish Inspiration Foundation et siège au conseil d’administration. Casper se lie d’amitié avec Ari et les deux hommes se retrouvent désormais tous les dimanches : Eli pousse Ari, qui est dans un fauteuil roulant, et ils courent ensemble entre 10 et 15 kilomètres, quel que soit le temps qu’il fait.

Michael Neuman et Ari Cohen. (Avec l’aimable autorisation de Leah Cohen via la JTA)

« Quand j’ai entendu parler du premier événement de cette organisation, je me suis dit que cela me correspondait, que c’était conforme à mon envie de m’engager pour la communauté et être là pour les autres, faire du chesed », explique Casper à la JTA, en utilisant le terme hébreu pour parler de la bonté.

« Comme tout le monde, j’ai des problèmes, mais me dire que je réussis à courir chaque dimanche, avec Ari dans son fauteuil roulant, par plus de 30 degrés en juin dans le sud de la Floride, fait que tout semble facile après. »

En 2022, Neuman, qui est également coureur professionnel de Spartan, se qualifie pour « American Ninja Warrior ». Il présente également Ari Cohen dans la vidéo tournée pour les auditions, de manière à ajouter une dimension à sa candidature.

Pour la diffusion du premier épisode de l’émission, Leah organise une soirée à la maison et les jeunes de la Jewish Inspiration Foundation encouragent Neuman depuis leur canapé. A son grand regret, Neuman échoue assez tôt dans la compétition et a le sentiment d’avoir déçu les jeunes, se rappelle Cohen.

« Je lui ai montré une photo des enfants, assis sur mon canapé : ils avaient le sourire jusqu’aux oreilles », assure Cohen. « Je lui ai dit : ‘Tu plaisantes ? Tu ne les as pas déçus. Tu as fait ce qu’ils font jour après jour : chuter, tomber malade, faire ce qu’il y a à faire, tomber dans l’eau froide… pour au final se relever, plus forts que jamais et recommencer. Tu leur as montré que tu ne faisais pas que prendre soin d’eux et les aider à s’améliorer, mais que tu étais comme eux. »

La Jewish Inspiration Foundation lors d’une soirée devant l’émission « American Ninja Warrior » en 2022. (Avec l’aimable autorisation de Leah Cohen via la JTA)

Suite à cette conversation, explique Cohen, Neuman accepte de réessayer l’année suivante. Elle ajoute que l’émission s’intéresse particulièrement à l’histoire de la Jewish Inspiration Foundation et souhaite mettre en avant les jeunes qui en font lors d’une prochaine participation de Neuman.

Neuman se qualifie de nouveau, cette fois pour la saison 15 : le tournage est prévu en mars 2023 dans les studios Universal. Il a alors l’idée de venir avec certains des jeunes de sa Jewish Inspiration Foundation.

Cohen se rappelle avoir pensé au début que l’idée était un peu folle, ce qui n’empêche pas la Jewish Inspiration Foundation de réunir des fonds et d’organiser le déplacement en Californie de trois de ces jeunes, Ari en tête.

« Dès le premier jour, les responsables de l’émission se sont montrés très favorables », se rappelle Cohen. « Ils étaient très intéressés par cette histoire. Ils ont adoré Michael et tout ce qu’il représente. Et ils ont tout fait pour nous accueillir dans les meilleures conditions. »

« Contrainte de temps »

NBC invite les jeunes à prendre des photos et faire des vidéos pour faire la publicité de l’émission. Cohen précise qu’ils sont logés dans un hôtel cinq étoiles appartenant à Universal et qu’on leur assure une nourriture casher. « Ils ont fait en sorte que les jeunes se sentent des stars », dit-elle.

C’est alors que Michael se lance dans le parcours du combattant.

« C’était totalement surréaliste et aussi incroyable », a Cohen. « De voir Michael, debout avec sa kippa, devant tous ces gens, ça a vraiment été un grand moment pour moi. Et pour mon fils, qui a eu la satisfaction de voir son héros tout là-haut. Non seulement il est là pour l’aider à se dépasser, mais il est aussi à l’aise, assis là avec sa kippa. »

Neuman s’est entretenu avec les jeunes avant l’épreuve et a salué Ari pendant, avant de les retrouver en coulisses pour leur remettre leurs médailles.

« Je suis fier que nous ayons fait les « Ninja » ensemble : c’est une expérience inoubliable », assure Neuman, qui n’a pu donner plus de détails sur l’émission pour des raisons contractuelles.

Neuman finit 12e, dernier qualifié pour les demi-finales.

C’est là que l’affaire se corse : la séquence suivante doit en effet être filmée le vendredi soir, au moment où commence Shabbat.

Juif pratiquant, Neuman renonce à sa place en demi-finale. Cohen affirme que les producteurs de l’émission assurent Neuman que sa fondation sera malgré tout évoquée lors de la diffusion de l’émission, quelques mois plus tard.

Cohen se souvient que des proches et amis de Neuman lui conseillent de demander la permission rabbinique de participer à l’émission, ce qu’il refuse de faire, disant « J’ai fait ce que j’avais à faire : on va parler de la fondation, cela va avoir un impact ».

Michael Neuman et Ari Cohen. (Avec l’aimable autorisation de Leah Cohen via la JTA)

Le forfait de Neuman pour les demi-finales libère une place pour le concurrent arrivé 13e. Selon Cohen, il demande l’autorisation de porter le tee-shirt de la Jewish Inspiration Foundation de Neuman pour continuer à les représenter sur le parcours.

Après le tournage, Cohen et son groupe retournent en Floride, où ils commencent les préparatifs pour la diffusion du premier épisode de l’émission. Elle affirme que les producteurs – dont elle donne les noms – les contactent à plusieurs reprises à propos de détails pour l’émission, dont la diffusion est programmée en juin.

C’est alors qu’un message inattendu arrive : les producteurs ont décidé de ne diffuser aucune image sur Neuman ou la fondation.

Sam Bullard, producteur superviseur de « American Ninja Warrior » qui n’était pas en charge de l’épisode en question mais a connu et travaillé avec Neuman, assure que Neuman a été « coupé au montage par manque de temps » et qu’il « arrive souvent » de faire disparaitre des candidats au niveau de la post-production.

« Les dirigeants passent en revue tous les candidats et ne gardent que ceux qu’ils veulent », explique-t-il, ajoutant que le sexe, l’âge ou les performances sont des facteurs déterminants au niveau du montage final. Il ajoute ne pas avoir pris lui-même la décision.

Pour Cohen, l’explication est simple : Neuman s’était qualifié pour les demi-finales et l’émission aurait dû expliquer aux téléspectateurs pourquoi il n’avait finalement pas concouru. Ce qu’ils ont probablement voulu éviter, d’autant plus que cela aurait pu donner l’impression qu’ils n’avaient pas tenu compte de Neuman et de ses obligations religieuses.

Cohen concède que cette décision a été « un coup dur », surtout après un tournage tellement favorable à la fondation. Mais elle se dit surtout déçue par une autre décision : celle de ne diffuser aucune image aux familles des jeunes, et notamment le mot de Neuman à Ari.

Cohen a appelé Bullard pour tenter de le faire changer d’avis, disant que les images offriraient un peu de réconfort aux parents d’enfants en phase terminale.

Des membres de la Jewish Inspiration Foundation sur le tournage de ‘American Ninja Warrior’. De gauche à droite : Chaya Ruth Weberman, Eli Casper, Ari Cohen, Esther Schwab et Aydra Jones. (Avec l’aimable autorisation de Leah Cohen via la JTA)

« Je lui ai dit: ‘Ok, vous avez décidé de ne pas diffuser ces images. Je ne sais pas pourquoi vous avez fait cela. Mais cela vous regarde’ », dit-elle. « Mais au moins, donnez ces images aux familles. Je ne comprends pas qu’elles soient quelque part et que le jour où mon fils, Dieu nous en garde, ne sera plus là, je ne pourrai pas y avoir accès pour me remémorer ces bons moments et m’apporter un peu de réconfort. »

Bullard a dit à Cohen qu’il verrait ce qu’il pouvait faire.

« On m’a dit que ces images ne pouvaient pas être diffusées pour des raisons légales, parce qu’elles appartiennent à NBC », explique-t-il à la JTA. Il dit que cela arrive souvent, pour divers motifs, mais que la réponse est toujours non.

Bullard a rendu hommage à Neuman et à la fondation pour leur exemplarité, disant qu’au final, la télévision consistait à décevoir les gens et à « tuer les rêves ».

« Nous les avons énormément appréciés, et je suis désolé qu’ils soient déçus du résultat », a-t-il ajouté.

« On fait tout pour être aussi positif que possible et au final, il se passe un truc incroyable », dit Cohen.

« Mais nous sommes parvenus à organiser cet incroyable voyage et à exaucer le voeu de Michael d’avoir les enfants auprès de lui. Nous avons réussi. Que nous ne soyons pas, à la fin, en mesure de partager cette histoire, cette expérience, est extrêmement triste. »

Casper, lui aussi, a été déçu par la décision de la chaîne, ce qui ne l’a certainement pas empêché de féliciter Neuman d’avoir été fidèle à ses convictions religieuses.

« Il est vrai que c’est une immense déception », dit-il. « Mais ce qu’il a montré, en restant fidèle à son engagement religieux, en fait un message exemplaire, stimulant et incroyablement beau. Il a voulu dire que, pour lui, le Shabbat était plus important qu’une victoire, qu’elle soit professionnelle, sportive, pour sa fondation, pour la télévision. C’est autrement plus fort et inspirant pour nous tous, au sein de la fondation comme à l’extérieur. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.