Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

L’hôpital de Bnei Brak victime d’une cyber-attaque ; ses ordinateurs hors-service

Patients et matériel médical de l'hôpital Mayanei Hayeshua n'ont pas été touchés par l'attaque ; la Santé recommande au public d'éviter les urgences de l’hôpital

Une personne tape sur le clavier d'un ordinateur portable, le 19 juin 2017. (Crédit : Elise Amendola/AP)
Une personne tape sur le clavier d'un ordinateur portable, le 19 juin 2017. (Crédit : Elise Amendola/AP)

L’hôpital Mayanei Hayeshua à Bnei Brak a fait savoir mardi qu’il avait été la cible pendant la nuit d’une attaque par ransomware qui a mis hors-service ses systèmes informatiques administratifs.

Selon l’hôpital, aucun dommage n’a été causé aux patients ou aux équipements médicaux, et l’hôpital a pu continuer à prodiguer des soins.

Le ministère de la Santé a néanmoins décidé que les cliniques externes et les centres d’imagerie de l’hôpital n’accepteraient pas de patients jusqu’à nouvel ordre, et a demandé au public d’éviter de se rendre aux urgences.

Le ministère de la Santé et la Direction nationale du cyber-espace d’Israël ont été immédiatement informés de l’incident et ont envoyé des équipes à l’hôpital pour apporter leur aide, a indiqué la Direction dans un communiqué.

On ignore encore qui est à l’origine de la cyber-attaque.

En octobre 2021, l’hôpital Hillel Yaffe de Hadera avait été la cible d’une attaque par ransomware menée par des pirates informatiques du groupe iranien Black Shadow.

Vue de l’hôpital Mayanei Hayeshua à Bnei Brak, le 13 avril 2020. (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

La même année, la société israélienne de cyber-sécurité Check Point a indiqué que les institutions israéliennes étaient la cible d’environ deux fois plus de cyberattaques que la moyenne des autres pays, en particulier le secteur de la santé, qui subit en moyenne 1 443 cyberattaques chaque semaine.

Les secteurs les plus visés dans le monde, y compris en Israël, sont l’éducation et la recherche, suivis des organisations gouvernementales et de sécurité, puis des établissements de santé, indiquait Check Point alors.

Le rapport indique qu’en moyenne, chaque semaine, une organisation ou entreprise israélienne sur 60 est la cible d’une attaque par ransomware, soit une augmentation de 30 % par rapport au taux de 2020.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.