Rechercher

Liban : cinq Palestiniens condamnés à mort pour le meurtre de 4 juges en 1999

Cet assassinat avait plongé le pays dans le choc et remis sur le tapis la question de l'armement dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban

Illustration : des livres de droit et un marteau de juge. (Crédit : Pixabay)
Illustration : des livres de droit et un marteau de juge. (Crédit : Pixabay)

Cinq Palestiniens ont été condamnés par contumace à la peine capitale pour l’assassinat il y a 20 ans de quatre juges abattus en plein tribunal au Liban, a indiqué l’agence nationale d’information (ANI).

En 1999, deux hommes armés ont fait irruption dans un tribunal de Saïda (sud), tirant à la mitraillette et tuant quatre magistrats libanais – le procureur général du Liban sud, Assem Abou Daher, le chef de la Chambre criminelle, Hassan Othman, et deux autres juges, Walid Harmouche et Imad Chehab.

Cet assassinat avait plongé le pays dans le choc et remis sur le tapis la question de l’armement dans les camps de réfugiés palestiniens au Liban, où les factions sont autorisées à détenir des armes légères.

Le Palais de justice à Saïda est situé non loin de deux camps de réfugiés palestiniens.

Selon l’ANI, « la justice libanaise a condamné à mort par contumace » le chef du groupuscule extrémiste Osbat al-Ansar, le Palestinien « Abdel Karim as-Saadi, surnommé Abou Mahjan, et quatre de ses compagnons ». « Wissam Hussein Tahbish, la seule personne arrêtée a été acquittée pour insuffisance de preuves ».

Ils sont tous Palestiniens, selon une source palestinienne.

Il n’était pas clair pourquoi ce verdict a été rendu après tant d’années.

Après l’assassinat des quatre juges, les factions palestiniennes avaient accusé les services secrets israéliens, le Mossad, mais certains responsables libanais l’avait attribué à des Palestiniens.

Condamné à mort par contumace à plusieurs reprises par la justice libanaise pour divers crimes, Abou Mahjan serait réfugié depuis des années dans le camp palestinien d’Aïn Héloué au Liban sud.

Osbat Al-Ansar est accusé d’avoir mené des attentats contre des intérêts américains au Liban dans les années 2000.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...