Likud : Les primaires générales annulables en cas de changement du règlement
Rechercher

Likud : Les primaires générales annulables en cas de changement du règlement

Dans une décision à 2 contre 1, les juges du Likud ont statué que les primaires peuvent uniquement être annulées en modifiant le règlement du parti

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Des militants du Likud devant l'antenne du Likud à Ashdod lors de primaires du parti, le 5 février 2019. (Flash90)
Des militants du Likud devant l'antenne du Likud à Ashdod lors de primaires du parti, le 5 février 2019. (Flash90)

Jeudi, le tribunal interne du Likud a jugé non conforme une décision de la commission centrale du parti d’annuler les primaires pour désigner sa liste à la Knesset avant les élections législatives de mars.

La décision pourrait contraindre le parti à organiser des primaires dans les semaines à venir en plus du vote pour la direction du parti qui est prévue pour le 26 décembre.

Pourtant, plusieurs officiels du parti, dont un porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu, ont déclaré aux journalistes qu’une audience supplémentaire devait se tenir sur le sujet devant un plus grand
panel de juges.

Dans la décision à 2 contre 1 de jeudi, le tribunal du Likud a statué que les primaires peuvent uniquement être annulées si une modification était apportée au règlement du parti. Celle-ci impose actuellement d’organiser des primaires avant chaque élection législative. Toute modification du règlement requiert une majorité des deux tiers à la commission centrale du Likud.

Netanyahu a piloté l’initiative qui a vu la commission centrale voter il y a 10 jours pour annuler les primaires, dans une décision qui a été perçue par certains analystes comme un effort pour s’assurer le soutien des élus fidèles préoccupés à l’idée de perdre leurs sièges dans une primaire. Le tribunal avait approuvé l’annulation d’une primaire avant le vote de septembre, à cause de sa proximité avec le précédent scrutin national, en avril.

Jeudi, lors d’un meeting de campagne dans le quartier de Givat Hamatos à Jérusalem est, où les constructions ont été gelées ces dernières années par le gouvernement Netanyahu, Gideon Saar, qui va défier le Premier ministre à la primaire du Likud, a déclaré qu’il n’avait aucun problème avec la décision du tribunal et qu’il n’avait pas l’intention d’y faire appel.

Le tribunal a ensuite statué que l’accord de fusion du Likud garantissant trois places sur la liste du parti pour le parti Koulanou de Moshe Kahlon allait être étendu aux prochaines élections. Kahlon ne devrait pas se représenter, mais la décision implique que ses collègues à Koulanou Eli Cohen et Yifat Shasa-Biton pourront garder leurs sièges (respectivement à la 15e et 30e place) sans passer par des primaires.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...