L’Inde prévient Israël de possibles attaques contre des Israéliens
Rechercher

L’Inde prévient Israël de possibles attaques contre des Israéliens

Al-Qaïda aurait prévu de frapper des cibles juives et israéliennes autour du jeûne de Ticha Be Av

Des centaines de membres de la communauté des Bnei Menashe, lors d'un seder de Pessah à Churachandpur, dans l'état indien de Manipur, le 31 mars 2015. (Crédit : Jonathan Haukip / Shavei Israël)
Des centaines de membres de la communauté des Bnei Menashe, lors d'un seder de Pessah à Churachandpur, dans l'état indien de Manipur, le 31 mars 2015. (Crédit : Jonathan Haukip / Shavei Israël)

Les agences de renseignement indien ont averti Israël de l’imminence de prochaines attaques menées à l’encontre des Juifs et des Israéliens dans le pays d’Asie du Sud.

Les médias indiens ont rapporté lundi que la décision d’accroître le niveau de sécurité de l’ambassade d’Israël et d’autres cibles potentielles avait été prise.

De hauts responsables israéliens ont précisé que l’alerte n’a pas été donnée suite à une menace « concrète ».

Un avertissement similaire avait été publié avant les grandes fêtes en Inde en 2014.

Des sources indiennes ont déclaré que la menace d’Al-Qaeda demeurait « imminente ».

Selon le Times of India, les terroristes envisagent de cibler des synagogues et des centres Habad avant le jeûne juif de Ticha Be Av, qui a lieu cette année, les 25 et le 26 juillet.

Les relations israélo-indiennes se sont intensifiées depuis l’élection du Premier ministre indien Narendra Modi, qui a prévu de se rendre en Israël dans le courant de l’année.

L’année dernière, un tribunal a condamné un homme originaire du Sri Lanka pour avoir planifié des attaques contre des cibles israéliennes dans la ville indienne de Bangalore.

En 2012, une bombe a explosé à côté de la voiture de l’épouse de l’attaché militaire israélien à New Delhi, la blessant et ravivant les craintes du terrorisme dans le sous-continent.

Une attaque en 2008 à Mumbai, ciblant des hôtels de luxe, avait entre autres visé un centre Habad, une gare et d’autres sites de la ville, faisant 166 morts, dont le couple en charge du Beit Habad de la ville et quatre touristes juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...